Electroménager : de nouvelles étiquettes énergie à partir de mars 2021

Electroménager : de nouvelles étiquettes énergie à partir de mars 2021
Les nouvelles étiquettes énergie comprendront une échelle de A à G et les classes A+, A++ et A+++ seront supprimées. - © george tsartsianidis

A partir du 1er mars 2021, de nouvelles étiquettes énergie plus compréhensibles seront affichées sur les appareils électroménagers, les lampes et les télévisions.

Depuis 1994, l’étiquette énergie permet de connaître en un coup d’œil la consommation d’électricité et éventuellement d’eau des appareils électriques et électroménagers grâce à un code couleur associé à une lettre (de A+++ à G). Appliquée dans l’Union européenne, elle va être simplifiée.

La Commission européenne a validé lundi 11 mars de nouvelles étiquettes énergétiques qui « seront visibles pour les consommateurs, dans les magasins et en ligne, à partir du 1er mars 2021 ». Elles s’appliqueront aux lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, réfrigérateurs, lampes, dispositifs d’affichage électroniques, y compris les téléviseurs, et aux appareils de réfrigération disposant d’une fonction de vente directe utilisés dans les magasins et les distributeurs automatiques.

Fini les classes A+, A++ et A+++

La nouvelle étiquette comprendra une échelle de A à G et les classes A+, A++ et A+++ seront supprimées. « Aujourd’hui, la plupart des modèles se trouvent dans les classes les plus élevées (A+++, A++, A+) et aucun produit n’est classé dans les classes plus basses (y compris parfois la classe A) », explique la Commission européenne. Résultat, les consommateurs ont du mal à distinguer les produits les plus performants : « ils peuvent penser qu’en achetant un produit de la classe A+, ils achètent l’un des plus performants sur le marché, alors qu’en réalité ils achètent parfois un produit moyen, voire un des moins performants ».

Exemple d’étiquette énergie pour un lave-vaisselle

Un QR-code donnera des informations supplémentaires

Selon le produit, l’étiquette énergie indiquera la consommation d’électricité mais aussi d’autres informations à l’aide de pictogrammes afin de permettre aux consommateurs de mieux comparer les produits. Elle pourra par exemple indiquer l’eau utilisée pour chaque cycle de lavage, la capacité de stockage, le bruit émis, etc.

Enfin, un nouvel élément apparaîtra : un QR code, qui permettra d’obtenir des informations complémentaires non commerciales en le scannant avec son smartphone. Elles seront enregistrées dans une base de données européenne qui sera mise à la disposition de tous les Européens au cours des prochains mois.

A LIRE AUSSI :

- Téléphone, ordinateur, électroménager : comment réduire sa facture d’électricité ?

- Gaz, électricité, fioul : six façons de faire baisser la note

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X