Ehpad : 33 % sont considérés comme dangereux pour les résidents

Ehpad : 33 % sont considérés comme dangereux pour les résidents
14 % des Ehpad obtiennent la mention « Très bien » mais 33 % sont considérés comme dangereux. - © Peopleimages

Hygiène, qualité des soins, qualité des repas… Le comparateur en ligne de maisons de retraite, RetraiteAdvisor, tire la sonnette d’alarme sur les conditions de vie des résidents en Ehpad.

Fin 2015 en France, environ 728 000 personnes âgées vivaient en institution, dont 80 % dans un Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), selon une étude de la Drees, le service statistique du ministère des Solidarités et de la Santé. L’âge moyen d’entrée en établissement spécialisé est de 85 ans et deux mois et il s’agit souvent du dernier lieu de vie de ces personnes.

Le comparateur en ligne de maisons de retraite, RetraiteAdvisor, vient de dresser un bilan inquiétant de la qualité de vie des résidents en Ehpad. Destiné initialement aux acteurs du secteur, le rapport repose sur 80 000 notes et témoignages laissés sur le site par les résidents, leurs proches et les professionnels entre le 30 juin et le 30 novembre 2018 pour 3 614 établissements répartis dans tout l’Hexagone.

Résultats moyens pour les 12 critères

L’étude est fondée sur 12 critères regroupés en trois grandes catégories : hygiène et soins, logement et animations, relations avec les proches. Pour chaque critère, une note sur 100 a été attribuée.

Source : RetraiteAdvisor. Les « résultats recommandés » sont les objectifs que les établissements sont invités à atteindre d’ici à 2021.

> A LIRE : Combien coûte une place en maison de retraite ?

Niveau d’hygiène et qualité des soins inquiétants

Avec une note moyenne de 60/100 pour l’ensemble des Ehpad, « le niveau d’hygiène est particulièrement inquiétant pour les familles et vraiment insuffisant pour des établissements dont ça devrait être une des priorités », déplore RetraiteAdvisor. 50,9 % des témoignages reçus mentionnent « un manque d’attention porté à la toilette et le peu voire l’absence de douche ».

Même constat pour la qualité des soins qui, avec la note de 59/100, est insuffisante. 61,5 % des personnes qui ont laissé un commentaire à ce sujet dénoncent un défaut de prise en charge qui peut conduire à des situations graves : affections non détectées ou minimisées et temps de réaction trop long dans l’urgence.

La note globale de 57/100 sur la disponibilité du personnel traduit surtout un manque de personnel. Si plus de 36 % des sondés estiment le personnel compétent et dévoué malgré des conditions de travail difficiles, 22,5 % dénoncent un manque de personnel préjudiciable pour leur proche.

Autre critère inquiétant : la qualité des repas, qui obtient la note de 55/100 tous établissements confondus. Les familles déplorent « très souvent l’absence de produits frais, le « tout-mixé » ou encore l’absence de variété ».

Concernant le bien-être global des résidents, 15 % seulement des personnes qui ont témoigné considèrent que leur parent est heureux en maison de retraite médicalisée et 8,2 % évoquent une absence totale de considération de leur proche par le personnel.

> A LIRE : Maison de retraite : cinq points à vérifier dans un contrat de séjour

Pas de corrélation entre le prix et la qualité des établissements

Selon le rapport, 14 % des établissements obtiennent la mention « Très bien » (> 80/100), 14 % la mention « Bien » (70 à 80/100) et 13 % la mention « Assez bien » (60 à 70/100). 13 % ont entre 50 et 60/100, 13 % entre 40 et 50/100 et 33 % ont une note inférieure à 40/100 et sont considérés comme dangereux pour les résidents.

« Il est intéressant de constater qu’aucun lien de corrélation n’existe entre le tarif d’un Ehpad et la note moyenne que lui donnent les résidents et leurs proches », explique Arnaud Dabard de Bellescize, le dirigeant de RetraiteAdvisor.

A LIRE AUSSI :

- Une famille d’accueil à la place d’une maison de retraite

- Qui peut s’occuper de vos parents âgés pendant les vacances ?

- Ehpad : le plan du gouvernement pour améliorer la prise en charge des personnes âgées