Dix conseils pour adapter sa conduite sur la route en hiver

Dix conseils pour adapter sa conduite sur la route en hiver

Les conditions hivernales nécessitent d'adapter sa conduite à des situations de neige, de verglas et de visibilité moindre. Voici les 10 conseils que la Sécurité routière met en avant pour rouler en sécurité.

1) Consulter les prévisions météorologiques et de circulation.

Avant de partir, il est indispensable de bien s’informer sur les conditions de trafic et sur les conditions météorologiques en allant sur le site www.bison-fute.gouv.fr.

2) Vérifier la pression des quatre pneus.

En hiver, la pression des quatre pneus doit être vérifiée « à froid » car celle-ci varie en fonction de la température extérieure. Plus la température est basse, plus la pression mesurée est faible. Il convient de rajouter 0,2 bar à froid à la pression recommandée. 

3) Privilégier les pneus hiver.

Leur gomme plus tendre et leurs sculptures plus profondes, améliorent l'adhérence et le freinage. Ils sont conseillés dès que la température moyenne est inférieure à 7°C. Le montage de pneus à clous ou à crampons impose de limiter sa vitesse à 90 km/h. Ils ne sont autorisés que de la mi-octobre à la mi-mars.

4) En montagne, mettre des chaînes.

Il est prudent de faire un essai de montage avant le départ.

5) Tester les éléments sensibles au froid.

La batterie, le système d’allumage et d’alimentation sont des éléments sensibles au froid qu’il convient de faire tester avant de prendre la route. Il faut vérifier également le niveau du liquide lave-glace antigel et la qualité des balais d’essuie-glace qui se dégrade encore plus sous l’effet du givre.

6) Emporter un « kit de survie » au froid.

Ainsi il est conseillé d’avoir avec soi  :

  • une raclette pour gratter un pare-brise givré,
  • un chiffon pour nettoyer des vitres embuées et des phares souillés,
  • des ampoules de rechange,
  • une lampe de poche,
  • des vêtements chauds,
  • une couverture de survie,
  • de l’eau en quantité en cas d’immobilisation prolongée.

7) Bien voir et être bien vu.

Il faut donc être particulièrement attentif et allumer les feux de croisement dès que la luminosité est insuffisante pour être bien vu par les autres usagers.

8) Rouler lentement et à bonne distance. Par temps de grand froid, Il faut rouler lentement et donc prévoir plus de temps pour se déplacer : très souvent, les dérapages ont lieu lorsque le conducteur roule trop vite compte tenu de l’état de la chaussée.

9) Allonger les distances de sécurité et adopter une conduite souple. Attention en particulier aux freinages brusques en cas de chaussée glissante.

10) Ne jamais dépasser un engin de service hivernal en action.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur la conduite hivernale.