Deux copropriétaires sur trois apprécient la vie en copropriété

Deux copropriétaires sur trois apprécient la vie en copropriété
75 % des copropriétaires souhaitent continuer à vivre en copropriété. - © JackF

La copropriété convainc grâce aux avantages offerts par la mutualisation des coûts et la participation aux prises de décision, d’après l’enquête menée par le Salon de la copropriété 2015 et l’association consommation logement et cadre de vie (CLCV). 

« La vie en copropriété ne se résume pas uniquement à des relations conflictuelles avec un syndic ou à une assemblée générale houleuse et inintéressante » pose le résumé de l’étude menée par le Salon de la copropriété 2015 et l’association consommation logement et cadre de vie (CLCV).

En effet, « indépendamment du lien social, le mode de gestion de la copropriété, avec son organisation, sa répartition des charges, peut constituer pour certains un avantage, ne serait-ce que parce qu’elle permet une gestion collective de l’immeuble », poursuit l’enquête.

Pour l’essentiel des 1646 sondés, la mutualisation des coûts apparaît comme « l’avantage le plus notable dans la vie en copropriété », que ce soit pour l’entretien courant de l’immeuble (81 % des répondants) ou la réalisation de travaux exceptionnels, souvent coûteux (84 %).

Participation aux prises de décisions

Puis, pour 81 % des personnes interrogées, la possibilité de participer aux participer aux prises de décisions concernant la gestion et l’entretien de l’immeuble est un point positif. Près de 72 % des sondés regrettent la difficulté d’obtenir parfois un consensus avec l’ensemble des copropriétaires.

Point noir de ce mode de gestion : les impayés de certains copropriétaires, pour 75 % des sondés. « En effet, les personnes qui s’acquittent de leurs charges ont l’impression de payer également pour leurs voisins débiteurs et qu’ils ne seront remboursés que tardivement, voire jamais », soulignent le Salon de la copropriété et la CLCV. Certaines charges sont trop élevées, aussi, pour 73 % des personnes interrogées, « surtout lorsqu’elles résultent d’équipements communs peu utilisés » comme un ascenseur pour un logement au premier étage par exemple. Les travaux imprévus et souvent coûteux constituent également un inconvénient pour 64 % des copropriétaires.

Au final, 66 % des personnes interrogées apprécient plutôt la vie en copropriété et 75 % souhaitent continuer à y vivre. Car, dans plus de 62 % des réponses, l’entraide entre voisins et les échanges conviviaux constituent un avantage. Ils sont 79 % à estimer que les nuisances de voisinage sont un inconvénient. « Situation qui n’est cependant pas propre à la copropriété mais à tout immeuble collectif », conclut l’étude. 

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X