Dépannage sauvage : bientôt des sanctions

Dès le 1er septembre, le dépannage sur autoroute sera mieux encadré. À vous de vérifier que le professionnel dispose de l’agrément adéquat.

Fini le dépannage sauvage sur les autoroutes ? Possible. Faire appel à un dépanneur non agréé vous expose à payer le remorquage au prix fort et au risque de ne plus revoir votre voiture. Ces prestations sont clairement dénoncées par le gouvernement.

Un décret, qui entrera en application dès le 1er septembre prochain, précise que le professionnel doit être en possession d’un agrément de dépannage sur autoroute, délivré par le préfet. À vous de l’exiger. À défaut, le dépanneur devra payer une amende de 750 € maximum.

Sachez aussi que les dépanneurs appelés sur les bornes autoroutières sont tenus d’appliquer les tarifs de dépannage réglementés. Si votre appel a lieu du lundi au vendredi de 8 h à 18 h, le service sera tarifé 117 €, pour tout véhicule dont le poids n’excède par 3,5 tonnes. De 18 h à 8 h et les week-end et jours fériés, la facture s’alourdit de 50 %.  

Un dernier conseil : ne payez jamais la prestation en liquide et exigez une facture.

Décret 2012-953 du 1er août 2012.

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X