Assurance maladie : ce qui change pour les étudiants

Assurance maladie : ce qui change pour les étudiants
Les étudiants doivent s’acquitter d’une nouvelle contribution, d’un montant de 90 €. - © Minerva Studio

Découvrez l’impact de la réforme qui met fin par étapes au régime d’assurance maladie spécifique des étudiants.

La réforme, inscrite à l’article 11 de la loi du 8 mars sur l’orientation et la réussite des étudiants, commence à entrer en vigueur samedi 1er septembre. L’assurance maladie a détaillé, dans un communiqué publié jeudi, l’impact de la fin progressive des règles spécifiques de couverture sociale des étudiants.

Vous commencez vos études

Vous commencez vos études à la rentrée 2018 ? Vous restez rattaché à votre « régime de protection sociale actuel », soit dans la plupart des cas celui de vos parents (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux), explique l’assurance maladie. Vous n’avez donc « aucune démarche particulière » à accomplir pour être couvert.

L’assurance maladie recommande cependant aux étudiants d’« adopter les bons réflexes de tout assuré », à savoir notamment :

  • créer un compte ameli ;
  • envoyer son relevé d’identité bancaire (RIB) à sa caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), en vue de recevoir ses remboursements de soins ;
  • mettre à jour une fois par an et après tout changement de situation sa carte Vitale dans les bornes installées dans toutes les CPAM, en pharmacie et dans certains établissements de santé ;
  • déclarer un médecin traitant.

Vous poursuivez vos études

Si vous poursuivez votre formation dans l’enseignement supérieur, vous restez provisoirement affilié à votre mutuelle étudiante pour l’année 2018-2019.

Si vous êtes encore étudiant durant l’année 2019-2020, vous serez alors rattaché « automatiquement » au régime général. 

Vous êtes affilié à la LMDE ? La gestion du régime de base de cet organisme « a été confiée au régime général le 1er octobre 2015 ».

La suppression de la cotisation de Sécurité sociale étudiante

Vous n’avez plus à régler la cotisation à la Sécurité sociale étudiante, dont le montant s’élevait à 217 € au titre de l’année 2017-2018. Vous devez en revanche vous acquitter de la nouvelle contribution de vie étudiante et de campus, d’un montant de 90 €. Son objectif est de « favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants et […] conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé », selon l’article 12 de la loi sur l’orientation et la réussite.

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X