27 % des Français se disent victimes de discrimination lors de la recherche d'un logement

27 % des Français se disent victimes de discrimination lors de la recherche d'un logement

Un sondage Ifop révèle un véritable malaise dans la perception que les Français ont des critères d'attribution d'un logement. Pour 82 %, les discriminations sont fréquentes. 27 % disent en avoir été victimes.

Les populations qui se sentent de plus en plus discriminées dans la recherche d'un logement sont nombreuses.

Les chômeurs viennent en tête puisque l'irrégularité des revenus est source première de discrimination pour 91 % de sondés. Suivent dans l'ordre : les personnes d'origine maghrébines (82 %) ou africaines (81 %), les jeunes à 71 % ou encore les familles monoparentales (64 %) et les personnes handicapées (60 %).

27 % des personnaes interrogées disent avoir été victimes de discriminations ou d'inégalités de traitement, dont 10 % à plusieurs reprises. 82 % des sondés jugent fréquentes les discriminations.

Principaux motifs d'exclusion : le type de ressources, la précarité du contrat de travail, l'âge.

30 % des sondés n'ayant pas recherché un logement récemment se considères comme "susceptibles d'être un jour victime de ce type de discrimations".

56 % des habitants des ZUS (zone urbaine sensible) craignent d'être sujets à ces différences de traitement.

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X