Surmonter les troubles de l’érection

Surmonter les troubles de l’érection

Rien n’est plus banal qu’une panne sexuelle. Si celle-ci devient fréquente, elle risque de mettre le couple en péril. Heureusement, il existe des solutions efficaces dans la majorité des cas.

Une étude récente révèle qu’en France un tiers des hommes de plus de 40 ans ont des troubles de l’érection. Or seulement un homme concerné sur quatre consulte un médecin pour cette raison.

La dysfonction érectile - définie par le corps médical comme "l’incapacité d’obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante pour l’accomplissement de l’acte sexuel" - est encore un sujet tabou que beaucoup peinent à aborder, aussi bien avec leur partenaire qu’avec leur médecin.

Quand consulter un médecin ?

Cette situation est à l’origine de souffrance, de perte de confiance en soi, voire de dépression. Pourtant, il existe aujourd’hui des solutions médicales adaptées à chacun. Les médecins posent le diagnostic de dysfonction érectile quand les troubles persistent depuis au moins trois mois.

Une fois le diagnostic effectué, le médecin vérifie si les troubles ne sont pas dus aux effets secondaires de traitements contre l’hypertension artérielle ou le diabète. Si ce n’est pas le cas, il peut prescrire un médicament destiné à faciliter l’érection, que les troubles soient d’origine organique ou psychologique.

Trois médicaments

Il existe trois médicaments au mode d’action proche qui facilitent l’afflux du sang dans les tissus du pénis. Ils s’avèrent efficaces à 80 %. Le Viagra ® a été le premier à faire ses preuves, suivi par le Cialis ® et le Levitra ®. Cela dit, il ne s’agit pas de pilules miracles.

"Ce sont des prolongateurs d’érection, précise le Dr Sylvain Mimoun, andrologue attaché à l’hôpital Cochin, à Paris, non des substituts du désir." Autrement dit, on ne peut pas tout attendre de ces substances, l’érection ne survenant que s’il y a au départ désir et stimulation sexuelle entre les partenaires. Dans la pratique, il existe des différences entre les produits.

Des traitements à efficacité modulée

Le Cialis ® a bâti sa réputation sur le fait qu’il agit plus longtemps que le Viagra ®. Il reste en effet efficace durant plus de vingt-quatre heures. Ce qui signifie non pas que l’érection provoquée dure vingt-quatre heures, mais qu’elle est facilitée durant ce temps. De son côté, le Viagra ® permet d’obtenir une érection plus ferme pendant quatre à six heures. Quant au Levitra ®, il est proche du Viagra ®.

"En fait, il faudrait que chaque homme qui souhaite utiliser ce type de médicaments apprivoise celui qui lui convient le mieux", remarque le Dr Mimoun. Un même individu peut aussi utiliser chacun de ces produits en alternance en fonction des circonstances. Ainsi, à l’occasion d’un week-end en amoureux, le choix du Cialis ® est judicieux. En revanche, un homme désireux de mener à bien une relation ponctuelle ou de qualité choisira plutôt le Viagra ® !

Le Cialis ® offre d’autres possibilités : la même molécule peut être prise sous forme de comprimés faiblement dosés à raison d’un comprimé par jour pris à heure fixe. Cette dissociation entre la prise des médicaments et l’acte sexuel lui-même permet à l’homme d’« oublier » qu’il prend une substance pour obtenir une érection, et favorise une sexualité plus spontanée.

Peu de contre-indications

Ces médicaments sont en général bien tolérés. Des effets secondaires, tels que des maux de tête ou d’estomac, des douleurs musculaires ou des congestions nasales, ont toutefois été observés. Pour une bonne assimilation, le Viagra ® et le Levitra ® doivent être pris à distance des repas. Évitez le jus de pamplemousse, qui empêche l’absorption des principes actifs.

Quant aux contre-indications, elles sont peu nombreuses, la principale étant la prise de dérivés nitrés prescrits pour traiter certains troubles cardiaques. Le candidat à ces médicaments ne doit d’ailleurs pas avoir d’antécédent cardiovasculaire récent (infarctus, attaque cérébrale au cours des trois derniers mois). En cas d’échec ou de contre-indication, les injections faites directement dans la verge donnent de bons résultats, même sans stimulation érotique.

Les traitements médicamenteux sont chers (de 10 à 12 € le comprimé) et non remboursés par l’assurance-maladie. Aussi, avant d’en demander la prescription, est-il utile de rechercher si les troubles de l’érection ne seraient pas liés éventuellement à des problèmes professionnels, financiers ou conjugaux. Dans ce cas, la prise d’un médicament ne réglerait pas ces conflits sous-jacents !

A savoir : même si votre boîte à lettres ou vos mails débordent de propositions tentantes de pseudogénériques de Cialis ® ou de Viagra ® à des prix attractifs, résistez à ces offres. Ces produits sont des faux : dans le meilleur des cas ils sont neutres, mais certains sont dangereux !

La panne sexuelle, un signe d’alerte ?

Un tiers des hommes ayant des troubles érectiles présentent un risque cardio-vasculaire. Explication : l’artère de la verge est une artère comme les autres, qui peut se scléroser, d’autant qu’elle est une des plus étroites du corps humain. Ainsi, lors d’une hypertension, d’un excès de cholestérol ou d’un diabète, c’est une des premières à s’obstruer.

Sachant que la dysfonction érectile se manifeste environ trois ans avant l’apparition d’un problème cardiaque, elle peut être considérée comme un des premiers signes d’un problème vasculaire. Une raison de plus pour consulter son médecin sans tarder pour qu’il effectue un bilan cardio-vasculaire.