Porc contaminé à la dioxine : quel risque ?

Porc contaminé à la dioxine : quel risque ?

ACTU / Vingt-cinq pays auraient importé de la viande de porc irlandaise contaminée par de la dioxine, ont annoncé les services vétérinaires irlandais le 06/12. En France, le ministre de l’Agriculture minimise.

L'alerte au porc irlandais contaminé a été lancée le samedi 6 décembre 2008 après la découverte de traces de polychlorobiphényles (PCB), un polluant assimilé à de la dioxine, dans de la graisse de porc provenant de neuf élevages irlandais.

Les PCB sont des polluants organiques persistants et probablement cancérogènes.

La faible part des importations en France

Le ministre de l’Agriculture Michel Barnier, indique que "pour la France, ce n'est pas une alerte sanitaire majeure : 95% de la viande fraîche de porc consommée dans l'Hexagone est produite en France".

Le ministère a cependant demandé que les professionnels de l’industrie agroalimentaire retirent du marché la viande potentiellement contaminée.

L’opération est délicate car il est difficile de savoir sous quelle forme ce porc à la dioxine peut être commercialisé. Outre le bacon et le jambon, les autorités sanitaires françaises pistent le porc utilisé dans d’autres préparations… mais dont l’origine irlandaise ne serait pas mentionnée.

Y a-t-il danger à consommer du porc irlandais ?

Aucun communiqué officiel des autorités ne confirme ou n’infirme la dangerosité du porc irlandais. Le ministère de l’Agriculture se veut rassurant et indique que des enquêtes et des analyses sont actuellement menées.


De son côté, l'Agence britannique des normes alimentaires (British Food Standards Agency) indique dans un communiqué qu'il est "peu probable" que la consommation de produits à base de viande de porc irlandaise soit dangereuse. Seule une consommation régulière et en grande quantité pourrait augmenter les risques de cancer.

L’alerte au porc contaminé est prise au sérieux dans la plupart des pays européens : l'Allemagne a retiré de la vente le porc irlandais, tandis que la Suède et le Royaume-Uni ont recommandé de ne pas en manger "jusqu'à nouvel ordre".

Ignacio Morales, rédacteur en chef de www.santemagazine.fr

Et aussi sur Dossier familial