Le pouvoir filtrant des verres solaires ne dépend pas de leur teinte

Le pouvoir filtrant des verres solaires ne dépend pas de leur teinte

Contrairement à une idée reçue, le pouvoir filtrant des verres n'est pas dépendant de leur teinte. Les normes Afnor CE (0, 1, 2, 3, 4) apposée sur l'étiquette doit vous renseignez sur le degré de protection.

43 % des français pensent encore que plus les verres solaires sont foncés, mieux ils filtrent les UV. L'Asnav (association nationale pour l'amélioration de la vue) précise, en ce début d'été, qu'il ne faut pas confondre protection contre l'éblouissement et filtre contre le rayonnement des ultra-violets (UV).

AInsi, un verre (ou lentille) correcteur transparent, grâce à sa matière ou son traitement, peut assurer une protection efficace contre les UV A - mais pas contre les UV B. Les lunettes de soleil de bonne qualité filtrent les UV A et B mais avec plus ou moins d'efficacité.

Selon la luminosité et l'ensoleillement ambiant, l'acheteur de lunettes de soleil doit donc porter son choix sur la norme suivante :

  • 0, "confort" : peu ou pas d'ensoleillement ;
  • 1- 2 : faible ensoleillement ou luminosité moyenne. Le filtre absorbe de 58 % à 82 % de luminosité solaire ;
  • 3 : luminosité forte. Le filtre absorbe 83 % à 92 % de luminosité solaire forte (mer ou montagne) ;
  • 4 : luminosité extrême. Le filtre absorbe 97 % de luminosité de glacier ou haute montagne. Ces verres sont inadaptés à la conduite automobile.

Les enfants, qui passent beaucoup de temps dehors, doivent être appareillés, y compris en ville.

> Nos nos conseils pour acheter vos lunettes : Bien choisir ses lunettes de soleil