Élever un rempart contre les maux de l'hiver

Élever un rempart contre les maux de l'hiver

Passer la saison froide sans attraper ni rhume, ni grippe, ni angine, c'est possible, à la condition de renforcer ses défenses naturelles.

Chaque hiver, environ deux cents bactéries et virus deviennent des ennemis, provoquant rhumes, grippes et autres bronchites… Pour y faire face, l'organisme dispose d'un système de défenses naturelles.

L'action des défenses naturelles

"Dès qu'un germe parvient à entrer dans le corps, il est immédiatement capturé par l'organisme afin d'être étudié, explique le Dr Jean-Loup Dervaux, ORL. S'il est considéré comme inoffensif, les défenses naturelles ne répondent pas. En revanche, s'il est reconnu comme dangereux, elles réagissent en activant la production de globules blancs."

Ces derniers vont libérer des anticorps pour tuer l'indésirable et sécréter des lymphocytes afin de détruire les cellules infectées par le virus.

C'est un nettoyage en règle ! Après plusieurs invasions du même germe, les globules blancs reconnaissent l'agresseur plus rapidement et peuvent vite sécréter les anticorps adéquats.

Avoir une bonne hygiène de vie

Cependant, ce système de défense peut être affaibli par des éléments extérieurs (le stress, le froid, la fatigue) ou par le mode de vie (alimentation déséquilibrée, manque de sommeil…). Dès lors, il réagit moins rapidement et moins bien contre l'agresseur.

Pour l'aider à affronter dans les meilleures conditions la cohorte des virus, il est donc indispensable d'avoir une excellente hygiène de vie.

L'hygiène, une arme contre le rhume

En suivant des règles d'hygiène strictes - se laver régulièrement les mains, éviter de partager les verres, fourchettes et cuillères de la personne contaminée, utiliser des mouchoirs jetables -, il est possible de limiter grandement les risques de contamination.

En outre, boire environ deux litres d'eau par jour permet une bonne hydratation des muqueuses, ce qui les rend moins sensibles aux agressions virales.

Renforcer ses défenses immunitaires

Afin d'éviter toute carence en vitamines et minéraux qui pourrait fragiliser l'organisme, il est recommandé de manger des fruits et des légumes chaque jour, ainsi que des féculents pour éviter les "coups de pompe".

La fatigue fragilisant les défenses naturelles, les médecins recommandent également de dormir huit heures en moyenne (douze heures pour les enfants).

De plus, comme l'exercice physique renforce le système des défenses naturelles en augmentant le taux de globules blancs, il est conseillé de pratiquer chaque jour trente minutes de sport, ne serait-ce que de la marche rapide.

En parallèle, il est possible de renforcer les défenses immunitaires grâce à des traitements "dopants" afin d'être mieux armé contre les syndromes grippaux et d'espacer la fréquence des maladies hivernales.

Une cure de vitamine C

"Grâce à ses propriétés antifatigue et anti-infectieuses, la vitamine C est un très bon stimulant général de l'organisme : elle améliore la résistance aux infections et peut en réduire la durée et la sévérité. Elle est donc un excellent soutien pour les défenses naturelles", assure le Dr Dervaux.

Aussi, dès les premiers frimas, il est recommandé d'en consommer entre 100 et 120 mg par jour, soit deux oranges ou un kiwi. Mais il est possible d'aller jusqu'à 500 mg si la fatigue ressentie est très importante.

L'homéopathie pour prévenir les infections

Certaines préparations homéopathiques contiennent un ou plusieurs germes. En absorber permet à l'organisme de stimuler la production d'anticorps et ainsi de réagir vite et bien en cas d'infection.

Pour une protection générale, il est possible de trouver sans ordonnance, en pharmacie, Oscillococcinum. Il existe également des traitements préventifs ciblés.

Contre les affections touchant le nez, il est recommandé de prendre Vomica ou Pulsatilla ; contre les maux de gorge, Argentum nitricum ; en cas d'affection des bronches, Hepar Sulfur. Il est bon de prendre conseil auprès d'un médecin homéopathe.

L'apport des oligoéléments

Le zinc, associé à du sélénium, est reconnu pour son action sur l'immunité. Il stimule la multiplication des globules blancs et affaiblit la capacité de reproduction des virus. Le soufre renforce les muqueuses respiratoires (du nez, des bronches…) et empêche que des microbes ne s'y installent.

Ces oligoéléments sont disponibles en pharmacie sous forme d'ampoules ou de comprimés à sucer, à prendre en cure de trois mois durant toute la période hivernale.

L'action des fruits et des plantes

Différents fruits et plantes ont la propriété de favoriser la production des globules blancs. C'est le cas en particulier du citron, de la lavande et du thym. Aussi, avant les premiers froids, il est bon d'en faire une cure d'un mois.

Ces produits, disponibles en pharmacie, sont conditionnés sous différentes formes : teinture mère, à raison de vingt à trente gouttes trois fois par jour à diluer dans un verre d'eau, tisane ou gélules de cocktails de plantes.

La prise quotidienne de probiotiques

L'intestin possède son propre système de défenses naturelles pour lutter contre les grippes intestinales, les gastro-entérites, etc. Certains aliments peuvent aider le système digestif à se défendre.

Ces produits, appelés probiotiques, sont un concentré de "bonnes" bactéries : elles renforcent les bactéries installées dans l'intestin afin d'éviter que les "mauvaises" ne s'installent.

Elles sont aujourd'hui présentes dans certaines boissons lactées, type Actimel, Yakult… (en vente en grandes et moyennes surfaces), ou dans des comprimés, comme Stimubiotic des laboratoires Physciences (en vente en pharmacie et parapharmacie). Pour profiter des effets bénéfiques des probiotiques, il faut en consommer tous les jours durant la saison froide.

La protection du vaccin contre la grippe

Depuis le mois d'octobre, le vaccin contre la grippe est disponible chez les pharmaciens. Il est élaboré à partir des souches de virus qui composent la grippe de l'année.

Il est gratuit pour les personnes de plus de 65 ans et pour celles qui sont atteintes de maladies que la grippe pourrait compliquer, comme le diabète, l'asthme, les pathologies rénales et cardiaques.

Il existe également un "vaccin homéopathique" appelé Influenzinum. Il est lui aussi préparé à partir des souches des virus grippaux de l'année. Mais, à la différence du vaccin traditionnel, il se présente sous forme de doses à prendre dès le mois de novembre, à raison d'une dose par semaine pendant quatre semaines, puis d'une dose tous les quinze jours durant les deux mois de l'hiver les plus à risque (décembre-janvier).

Des médicaments pour stimuler les défenses immunitaires

Ceux qui, chaque hiver, n'échappent pas aux infections respiratoires (rhume, toux, bronchite…) peuvent prendre, dès le mois de novembre, Solacy, un médicament dont le rôle est de stimuler les défenses immunitaires.

À base de fragments de bactéries responsables de ces maladies, il oblige le corps à stimuler sa production d'anticorps spécifiques afin de mieux se défendre en cas d'infection. Il est à prendre en cure de trois mois. Vendu sans ordonnance, il n'est pas remboursé par la Sécurité sociale.

Que faire en cas de contamination ?

Même si les virus sont parvenus à se développer, il est encore temps de réagir. Dès les premiers signes de la grippe, prendre une dose d'Oscillococcinum. Ce traitement homéopathique est disponible en pharmacie sans ordonnance.

Si les symptômes sont forts, il est possible d'en reprendre deux ou trois fois à six heures d'intervalle. Autre solution : le Tamiflu ®, un puissant antiviral délivré sur ordonnance. Pris dans les 48 heures, il permet de freiner le développement de l'infection.

Prendre Aconit 9 CH pour des symptômes après un coup de froid et Allium 9 CH en cas d'éternuements et d'écoulements clairs. Si le rhume se déclare, l'aspirine est efficace contre les maux de tête et les courbatures, un décongestionnant permettant de déboucher le nez et de l'eau de mer de le laver.

Le pharmacien recommande également un médicament contenant un décongestionnant et un produit actif contre la fièvre (Fervex ®, Actifed ®…), car il permet de frapper vite et fort.

Pour retrouver la forme après une infection hivernale

Une bonne dose de vitamine C, des compléments alimentaires - tel un comprimé d'Acérola, ou cerise des Antilles, un fruit qui contient naturellement 20 à 30 fois plus de vitamine C que l'orange - additionnés de magnésium, un oligoélément essentiel pour récupérer efficacement contre la fatigue, font l'affaire.

Il est également recommandé d'inscrire à son menu des céréales complètes, des fruits secs (amandes, noix, noisettes…) et de boire une eau riche en magnésium, de type Hépar.