Grand froid : les bons réflexes

Grand froid : les bons réflexes

Ces derniers jours ont été marqués par l’arrivée d’une vague de froid en France. L’occasion de rappeler les principales mesures à adopter en cas de grand froid, notamment pour les populations vulnérables : nourrissons, personnes âgées, sans-abri...

Le froid peut être à l’origine de risques pour la santé : hypothermie (diminution de la température du corps en dessous de 35°C), ou gelures pouvant conduire à l’amputation. Le froid favorise également les crises d’asthme et d’insuffisance coronarienne aiguë (angine de poitrine), ainsi que le développement d’infections broncho-pulmonaires. Des gestes simples permettent de minimiser ces risques.

1- En cas de grand froid, il est conseillé de limiter les activités extérieures.

Sauf nécessité impérative, évitez de sortir votre nourrisson. Si vous devez tout de même sortir à l’extérieur, adaptez votre habillement : pensez à vous couvrir la tête et à vous munir d’une écharpe pour recouvrir le bas du visage et particulièrement la bouche. Habillez-vous très chaudement.

2- Soyez particulièrement vigilants pour les nourrissons et les enfants.

Evitez de placer votre nourrisson dans un porte-bébé, susceptible de comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures. Il est préférable que votre enfant soit transporté dans les bras, un landau ou une poussette afin qu’il puisse bouger régulièrement pour se réchauffer.

3- Pensez à prendre régulièrement des nouvelles des personnes âgées ou handicapées et/ou isolées de votre voisinage ou entourage.

Si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté dans la rue, appelez le 115. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de : l'INPES.

4- Grand froid : se chauffer sans gaspiller l'énergie

Pendant l’hiver, on peut continuer à limiter ses dépenses énergétiques - et donc économiser de l’argent -, tout en restant au chaud.

Garder un œil sur la température intérieure

Opter pour 19°C dans les pièces à vivre et 16°C à 17°C dans les chambres, c’est bon pour la santé, le porte-monnaie et l’environnement ! Passer de 20°C à 19°C, c’est réduire sa consommation d’énergie de 7 %. Et en cas d’absence prolongée, il est important de baisser le chauffage.

Empêcher la chaleur de s’échapper

Fermer les volets la nuit et le matin avant de partir de chez soi empêche le froid d’entrer et permet ainsi de réduire sa consommation de chauffage.

Limiter sa consommation d’électricité

Il faut penser à utiliser les lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle en dehors des périodes de pics de consommation, à éteindre les lumières inutiles et à mettre hors tension plutôt qu’en veille certains équipements (Hi-Fi, ordinateurs…).

Entretenir et réguler son chauffage

Une chaudière régulièrement entretenue permet de réduire sa consommation énergétique de 8 à 12 %. Par ailleurs, pour maintenir une température constante dans une pièce, on peut poser un robinet thermostatique sur les radiateurs ou installer un système de régulation ou une horloge de programmation. On peut ainsi réduire sa consommation d’énergie jusqu’à 10 % !

Pour en savoir plus, voir sur le site de l'Ademe.