Simulateurs

Calculez, évaluez, anticipez grâce aux simulateurs mis au point et actualisés par nos experts.

Retour à la liste des simulateurs

Calculer votre allocation de rentrée scolaire (ARS) 2014

Toucherez-vous l'ARS (allocation de rentrée scolaire) pour la rentrée 2014 et combien ? Son attribution et son montant dépendent de l'âge de vos enfants et de vos revenus. Réponse grâce à notre calculateur.

Enfant 1 :
Date de naissance :
 €
Touchez-vous des allocations familiales versées par la CAF ?

Souhaitez-vous recevoir la newsletter de Dossier Familial ?

38 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par cary Lundi 06 octobre 2014
Surtout ne pas travailler en juillet

En ce qui me concerne , pour avoir cumulé 2 emplois uniquement sur juillet (2 CDD en temps partiels de 16 et 20h, dont un de 6 mois qui se terminait et l'autre de 5 mois qui commençait) ils me suppriment les ARS pour mes 2 enfants.
Alors qu'ils me les avaient versés, ils me les retirent en 2 fois sur mes autres alloc et ils vous préviennent par simple courrier sans autre explication !!!!
Je trouve ça inadmissible !!!!!!!!
ALORS A TOUT BON FRANÇAIS QUI TRAVAILLE..... ÉVITEZ DE TRAVAILLER EN JUILLET CELA VOUS ÉVITERA DE PERDRE DE L'ARGENT !!!!!
Car ils ne se basent que sur ce mois !!!!!
Moi pour avoir perçu 600 € de plus que si j'étais resté chez moi, j'ai perdu 780 € !!!

Par GABRIELLE53 Jeudi 28 août 2014
ON MARCHE SUR LA TETE EN FRANCE ET LA NORMALITE N'EST PLUS DE MISE

Bonjour à toutes,

Entièrement d'accord à la fois avec Ninette, Cesinove et Eloïse12, puisque seule avec un pré-ado de 12.5 (5ème), j'en suis à calculer chaque centime, à étaler sur 5 mois (100 euros/5 fois jusqu'à fin janvier 2015!) mon reste à charge de lunettes que j'ai été obligée de changer, et en accord avec la Mairie de ma ville, attendre volontairement à leur demande au guichet hier, la relance officielle écrite de 41 euros du Centre de loisirs 8 jours seulement au mois de juillet, en pleurant, parce que je n'ai pas les moyens de les régler immédiatement (elles m'ont dit de ne pas m'inquiéter qu'elles avaient bien pire et qui n'avaient aucun de mes scrupules ni états d'âme, et d'attendre octobre : première fois depuis sa naissance que je ne peux pas payer de frais de Mairie), je n'ai eu en tout et pour tout que 2 années d'ARS. Chaque année, je finis par pleurer devant eux, ils compatissent, m'expliquent effectivement les dérives du systèmes (effets de seuils -plafond, effet de statut-je ne suis pas au RMI/RSA et cie..., j'ai eu le malheur de ne faire qu'un enfant). Quand elles voient l'état dans lequel je finis, aucune colère mais des pleurs, elles admettent bien volontiers les dérives du système, me donnent leurs salaires, et m'expliquent en douce que certains/certaines gagnent en aide plus que son salaire et le mien réunis si on compte les aides directes + indirectes (revenus genre chomage ou autres + aide au logement + complément familiale +CMU+cartes de bus réduites quasiment à 0 + spectacles sorties camps + activités de maison de quartier/cinéma.../musées, etc....)
Donc, jamais eu d''alloc Log, APL, ARS (qui visiblement déchainent chaque année les passions aux rayons high tech dès le 20 du mois-dixit les vendeurs de confo et but où j'achetais une lampe de bureau à 5 euros, ticket CAF/chèque vacances, code 4 en quotient familial pour 2 euros de trop je passe à la tranche supérieure....tout cela parce que JE TRAVAILLE et dépasse de, accrochez-vous bien ...60 à 84 euros selon les années (de 2009 à aujourd'hui) !!!!
J'ai jamais demandé d'aide particulière, malgré tous les boulots que j'ai pu faire...
J'en ai été réduite à demandé à mes employeurs de ne plus me payer mes heures supplémentaires depuis bientôt 4 ans, et dieu sait si j'en fais selon les jours, je fais un boulot intéressant (assistante de dir.) mais c'est à vous dégouter de travailler.
Mon fils de 12.5 n'a même pas ni console, ni portable, ni ordi, parce que je nous prive de tout. Ca fait des années que je lui montre le budget, pour qu'il comprenne bien pourquoi je ne pouvais pas lui acheter certaines choses
On gagne trop pour avoir des droits, mais pas assez pour pouvoir s'en passer, et sans faire Calimero, c'est vraiment injuste pour Quentin.
Il mérite de partir en camp, d'avoir des aides, c'est un très bon élève (18 de moyenne), mais les cours d'anglais à faire sur ordi alors qu'il n'en a pas c'est les b..., les messages d'e-lyco ("mais madame, on vous a envoyé le message la semaine dernière sur e-lyco, voyons !!!!"), c'est à pleurer aussi, et même avec les promos de NOEL, l'ordi familial je pourrais pas y arriver, j'ai décalé le paiement de la carte famille de la maison de quartier à fin octobre, elle se monte à ....10 euros ;-) .

Là pour le voyage de 5ème à Cardiff, je sais pas comment je vais m'en sortir (290 euros) et sinon il serait le seul (collège public) à ne pas y aller (moi-même enfant je n'ai jamais pu par manque d'argent), une voisine (3 enfants, 1 mari RSA et travaille 15h pour dixit "voir du monde, sinon j'en aurais pas besoin") a deux de ses enfants en école privée, chèque vacances tous les 3 sont partis en camps plusieurs fois (4 fois exact.) elle est tout le temps de virée, scenic (j'ai une modeste modus de 11 ans d'âge pour bosser, et des sueurs froides qu'elle me lâche ou pour une réparation). Grace au CMU qu'elle a, la carte de bus MAXI (formule 24/24 h - 7j/7) pour elle et ses enfants qui ne lui coûte que 2 euros par mois (24 euros/an, qui dit mieux ?) et moi, la carte qu'il a pour lui seul, avec formule juste les mercredis, et les WE et vacances scolaires (il adore aller à la bibliothèque, bouquins et ordi une heure maxi autorisée sur résa pour jouer) et j'ai dû payé 45 euros...........
Cantine 4 euros/jour au collège, pas de dégressivité petit, moyen, pauvre, tarif unique ça montait en 6ème jusqu'à 92 euros les mois pleins.....Impôt sur le revenu, petit, mais impôt quand même, et taxe d'habitation (suis en HLM pourtant, mais le revenu fiscal de référence me revient dans les gencives, puisqu'il sert de base de calcul), mon loyer correspond à 36% de mon salaire, sans aide là aussi, puisque charges de 100 euros déduites)
Et j'en ai plein d'autres comme ça à nos dépens, encore....
J'ai le coeur à gauche, mais là je peux plus, je me projette, et me dit que pour son permis comment faire, il mérite s'il c'est son projet de faire des études longues, injuste pour lui comme pour moi..... Avec tout ça on ne leur demande aucune contrepartie : travailler (un peu), effort scolaire, des tarifs un peu plus élevés que presque gratuit, etc...que sais-je ?
Alors oui, je ne me plains pas de travailler, cette zone blanche de la classe "moyenne" dans laquelle nous sommes ne devrait pas exister.
Voila pourquoi je voulais juste témoigner d'un quotidien très concret, si vous avez des idées et des tuyaux pour améliorer notre sort :-) suis preneuse !
A toutes, bonne rentrée scolaire et bien des pensées communes.....

Par eloise12 Jeudi 14 août 2014
en réponse a ninette de perpignan

je suis d'accord avec vous.Je suis seule avec une ados de 14 ans et je travaille donc je n'est le droit a rien sinon payer tout pleins pots. je suis dans une citée ophlm et je vois des familles qui ne travaille pas avec pleins de gosses qui se suivent et qui vivent 2 fois mieux que moi et qui s'achètent tout derniers cris téléviseurs plasma voiture dernier modèles etc. alors je suis ok c'est plutôt les parents qui sont seule pour élevés leur enfant que l'on devrait aider et puis quand comme moi vous n'avez pas d'aide, il faut trouver des solutions et bien je fais deux boulot a la fois et je pense que dans notre pays il devrait ne pas y avoir d'aide la france serait plus riche.dans certain pays il n'y a rien et les gens se débrouille.

Par Césinove Jeudi 24 juillet 2014
ALLOCATIONS

Tout le monde n'est pas à mettre dans le même sac... mais je comprends ce ras le bol de ceux qui n'ont pas assez pour "donner" aux impôts qui depuis la crise et sous prétexte de la crise se voient dépouillés alors qu'ils travaillent et aspirent à des économies pour leur retraite, des vacances même modestes et suffisamment de réserve pour les études de leurs enfants: ce qui leur est impossible à l'heure actuelle.
Je pense qu'aujourd'hui, pousser à avoir de nombreux enfants est une aberration, d'autant que les familles qui ont ces enfants ne les éduquent pas correctement. Ce sont les aînés qui s'occupent des plus jeunes, pas les parents alors que la plupart du temps ces derniers ne travaillent pas et la liste de leur inaptitude est longue. Les études de ces enfants sont vite bâclées jusque 16 ans (avec un comportement ignoble en classe), la délinquance est monnaie courante (et ce sont nos portes monnaie qui assument), sans compter les magouilles diverses et variées (travail au noir à notre détriment de travailleur et contribuables honnêtes, allocations importantes, etc...). Je n'affabule pas, je vis ça tous les jours, dans mon quartier, dans les établissements où je travaille... Notre système social étouffe les classes moyennes par une taxation trop importante sous prétexte de rembourser la dette alors que tout le monde sauf ces classes moyennes s'en mettent "plein les poches".
Aucun gouvernement, aucun politique ne parle de cette surpopulation qui ruine notre système économique et notre planète. Ce ne sont pas les allocations qui sont à revoir, ce sont les conduites crées par notre système d'assistanat. Il est temps de dire stop ! L'état providence qui assume les naissances nombreuses, véritable manifestation de la stupidité de personnes incapables de réfléchir plus loin que le bout de leur nez, ça n'a plus lieu d'être.
Et les problèmes ne se limitent pas à cela, mais là c'est un autre sujet...
Nous sommes devenus les esclaves de cette société : par nos impôts faramineux pour le paiement des allocations et par le système capitaliste qui nous vampirise et nous pousse à une surconsommation qui enrichit de plus en plus ceux qui en ont déjà plus que ce qu'ils peuvent dépenser...

Par mariane Mardi 15 juillet 2014
solidaire

Je crois que manifestement il n'y a que ceux qui ont bp d'argent qui ne se plaignent pas... mais on dirait que les enfants se résument aux allocations : les charges qu'ils vous créent et que vous énumérez sont énoooormes et pourtant vous connaissez votre situation, non ?! alors pourquoi envier le voisin et le dénigrer : parce qu'on vous a enlevé à vous des prestations familiales ? ... très français, la critique et si facile... hééé si les enfants vous coûtent si chers, fallait mettre un préservatif!!!! looool

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire