Alcool : pièce d’identité obligatoire pour les jeunes

Alcool : pièce d’identité obligatoire pour les jeunes
L’obligation de demander la carte d’identité aux jeunes acheteurs d’alcool devrait freiner leur consommation. - © monkeybusinessimages

Tout vendeur d’alcool devra demander une pièce d’identité aux jeunes qui souhaitent acheter ou consommer une boisson alcoolisée. L’interdiction de vente aux mineurs est ainsi renforcée.

Les cafés, restaurants, magasins et stations-service qui vendent de l’alcool doivent désormais exiger la preuve que leur client est majeur. La démarche, jusqu’ici facultative, est rendue obligatoire par la loi de modernisation du système de santé, votée le 26 janvier 2016. Le gouvernement cherche à répondre à « l’augmentation inquiétante des alcoolisations massives chez les 15-25 ans » a indiqué la Direction générale de la Santé dans un communiqué vendredi 16 décembre.

De nouvelles affiches rappelant les dispositions en matière d’interdiction de vente d’alcool aux mineurs devront être apposées sur tous les débits de boissons à consommer sur place ou à emporter ainsi que dans les stations-service.

La phrase « La personne qui délivre la boisson peut exiger du client une preuve de sa majorité » a été remplacée par « La personne qui délivre la boisson exige du client une preuve de sa majorité ».

Les affiches devront être bien visibles

L’arrêté du 17 octobre 2016 précise les conditions d’affichage. Dans les débits de boisson à consommer sur place, l’affiche doit être « apposée à l'intérieur de l'établissement, de manière à être immédiatement visible par la clientèle soit à proximité de l'entrée, soit à proximité du comptoir ».

L’affiche précise par ailleurs qu’il est « interdit de proposer des alcools à prix réduits pendant une période restreinte (happy hours) sans proposer également sur la même période des boissons sans alcool à prix réduit ».

Dans les magasins et stations-service, l’affiche doit être collée « aux rayons présentant des boissons alcooliques ainsi qu'aux caisses enregistreuses de l'établissement ».

Des bandeaux pour les sites Internet

Par ailleurs, des bandeaux « rappelant les interdictions de vente aux mineurs » ont été créés pour les sites Internet de vente en ligne d’alcool, qui ne disposaient pas jusque-là de format adapté. Le message doit être présent « sur les pages d’accueil et de paiement ». Il ne peut être modifié. Au moment de l’achat, une preuve de la majorité de l’acheteur sera exigée.