Pension d’invalidité : combien allez-vous percevoir ?

Handicap
La pension d’invalidité est accordée sous certaines conditions. - © Boarding1Now

Si vous travaillez mais que, sans lien avec la sphère professionnelle, une maladie, un accident ou l’âge vous empêche de continuer, c’est l’aide à laquelle vous avez droit.

Accident de la route, domestique ou médical, atteinte physique... lorsqu’un handicap d’origine non professionnelle empêche de travailler totalement ou aboutit à une réduction des revenus d’au moins deux tiers, la pension d’invalidité apporte une compensation.

Attribution

C’est le plus souvent l’Assurance-maladie qui décide de placer un actif en invalidité, après un long arrêt de travail et lorsque sa maladie est stabilisée. À défaut, sollicitez vous-même votre caisse d’Assurance-maladie selon votre activité.

La pension sera accordée à condition que l’incapacité de travail soit reconnue, que vous ayez été affilié et ayez cotisé suffisamment longtemps. Au régime général, il faut avoir été salarié six cents heures au cours des douze mois précédant l’invalidité ou avoir perçu un salaire cumulé de 1 9812,80 euros brut minimum. Chaque régime obéit à ses règles.

Montant

Il dépend de la catégorie d’invalidité (voir ci-dessous) et des dix meilleures années de salaire. Christian, ex-couvreur de 53 ans, est satisfait de sa pension : « Je suis en catégorie 2 et reçois environ 1 000 euros, plus un complément de 200 euros de ma prévoyance, Pro BTP. » Marie-Amélie, elle, touche 849 euros dans la même catégorie d’invalidité : « J’étais jeune clerc d’huissier lorsque j’ai dû arrêter de travailler. À 33 ans, mon salaire n’était pas mirobolant... Quant à la prévoyance, j’ai étudié les clauses, mais je n’avais droit à rien. » Les personnes en invalidité de 3e catégorie ont pour leur part automatiquement droit à la majoration pour tierce personne (MTP) de 1 107,49 euros par mois pour financer leur assistance par un auxiliaire de vie ou un proche.

En complément

Si vos ressources sont inférieures à 704,81 euros par mois ou à 1 234,53 euros pour un couple, demandez l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) à votre caisse d’Assurance-maladie. Au mieux, elle s’élèvera à 405,38 euros mensuels. Si le montant de la pension d’invalidité complétée par l’ASI reste inférieur à 810,89 euros – montant de l’allocation aux adultes handicapés à taux plein (AAH) –, sollicitez une AAH différentielle, le complément de ressources ou la majoration pour la vie autonome.

Et aussi sur Dossier familial