Chirurgie plastique : est-elle remboursée ?

Chirurgie plastique : est-elle remboursée ?

Parce qu'elles sont considérées comme des soins, certaines opérations de chirurgie plastique peuvent être prises en charge par la Sécurité sociale… Une aide qui peut vous décider à sauter le pas ou à faire opérer l'un de vos enfants.

La chirurgie réparatrice est prise en charge à 100 %

Les interventions plastiques sur le visage ou le corps après une maladie (cancer, paralysie), un accident de la route, des brûlures, une chute, une morsure d'animal…, sont considérées comme reconstructrices et donc prises en charge.

Entrent également dans le cadre de la chirurgie réparatrice les opérations visant à corriger une malformation de naissance susceptible d'entraîner des risques pour la santé (enlèvement des grains de beauté et nævi sur la peau, intervention sur la fente labiale...).

Certaines opérations touchant des malformations de naissance font l'objet d'une entente préalable.

La chirurgie esthétique non remboursée, sauf exceptions...

La chirurgie à visée purement esthétique ne donne généralement pas lieu à remboursement. À deux catégories d'exceptions près. Les premières sont liées à l'existence d'un risque pour la santé ; les secondes, à la reconnaissance d'un grave préjudice psychologique ou social.

Remboursement à 100 % pour les intervention de chirurgie réparatrice

Les interventions de chirurgie réparatrice sont prises en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

Le remboursement concerne l'opération ainsi que l'anesthésie.

Cependant, le remboursement n'est total que si l'opération est effectuée dans un hôpital public. S'agissant des cliniques pratiquant des prix plus élevés, les dépassements ne sont pas couverts.

Qui contacter ?

Vous hésitez à recourir à une intervention de chirurgie esthétique ? Consultez un chirurgien esthétique… sérieux. S'il est compétent et professionnel, il n'insistera en effet jamais pour opérer, mais essaiera d'aider ses patients à prendre conscience de leur motivation.

Pour trouver un bon praticien, faites confiance au bouche à oreille ou consultez la liste des médecins titulaires de la spécialité de chirurgie plastique, réparatrice et esthétique.

Cette liste est disponible sur le site Internet de l'Ordre des médecins.

Quelles sont les opérations prises en compte ?

L'aspect inesthétique est lié à un risque ou à une gêne physique importante.

Dans ces cas, la modification d'ordre esthétique est associée à un acte thérapeutique et peut donner lieu à remboursement. Sont concernées en particulier :

  • la réparation du nez si la déviation de la cloison génère des troubles respiratoires ;
  • la réduction de la poitrine lorsque l'hypertrophie mammaire peut faire craindre des problèmes de dos ;
  • la chirurgie du ventre lorsque celui-ci est très volumineux ou flasque (notamment après plusieurs grossesses) et que les muscles de la paroi sont distendus.

L'aspect inesthétique peut être reconnu comme un handicap psychologique par l'assurance maladie.

Même s'il n'est pas associé à un risque physique, le côté invalidant du défaut peut, dans certains cas, ouvrir droit à une prise en charge, surtout pour des personnes en contact avec le public. Il s'agit des opérations suivantes :

  • la correction des oreilles décollées ;
  • la réduction des seins lorsque l'hypertrophie mammaire
  • entraîne des complexes importants.

Quel est le montant du remboursement ?

Toutes ces opérations sont prises en charge à 100 % par l'assurance maladie, qui les assimile à de la chirurgie réparatrice.

Là encore, le remboursement couvre la totalité du prix de l'opération pratiquée en hôpital public, mais les dépassements de prix en clinique privée ne sont pas pris en compte.

Pour la réduction de la paroi abdominale et la rectification du nez, les prises en charge sont soumises à une entente préalable, c'est-à-dire à une acceptation par le médecin-conseil de l'assurance maladie.