Profitez des aides pour les vacances

Partir en vacances sans se ruiner

Les vacances reviennent cher et grèvent lourdement le budget familial. Des aides existent, qui permettent de partir à moindre coût.

Du côté des CAF : bons vacances et aides personnalisées

Si les aides et les critères d'attribution varient selon les caisses, une seule condition est commune : il faut percevoir une prestation de la caisse.

L'aide la plus connue est le bon vacances, dont le montant est fixé en fonction du quotient familial, de la composition de la famille et du type de séjour choisi. Les aides aux vacances sont prioritairement accordées pour les enfants, généralement jusqu'à 20 ans.

Ces dernières années, les caisses ont davantage mis l'accent sur les aides aux loisirs de proximité pour les enfants et les jeunes en âge scolaire et ont mené des actions plus ciblées en faveur des familles qui en avaient le plus besoin.

Comité d'entreprise : chèques vacances ou séjours à la carte

Certains comités proposent des chèques vacances, d'autres organisent des voyages à des prix très attractifs, certains ont leurs propres centres de vacances pour les salariés et leurs familles mais aussi pour les enfants (colonies).

Il arrive aussi que des comités d'entreprise offrent la possibilité à des personnes extérieures de partir dans un de leurs centres à un tarif plus élevé, mais d'un bon rapport qualité/prix.

Bon à savoir : les collectivités territoriales et leurs établissements publics peuvent adhérer au CNAS (Comité national d'action sociale) et faire bénéficier leur personnel et leur famille d'aides aux vacances.

Chèques vacances, une formule en expansion

Utilisable par le bénéficiaire et les personnes fiscalement à sa charge, le chèque vacances permet de payer des dépenses effectuées auprès des nombreux partenaires (transporteurs, hôtels, restaurants, campings, etc.).

Sont concernés les salariés du secteur privé, mais aussi des retraités, les personnels de la fonction publique… Ce dispositif a été étendu aux salariés des PME et PMI de moins de 50 personnes.

Dans le secteur privé, pour bénéficier de ce titre de paiement, il existe deux possibilités :

  • L'employeur a conclu une convention avec l'ANCV (Agence nationale pour les chèques vacances), ce qui permet aux salariés d'en bénéficier. Dans ce cas de figure, le salarié se constitue une épargne mensuelle, complétée en fin de période par l'employeur proportionnellement à l'effort consenti.
  • Le comité d'entreprise a signé lui-même une convention avec l'ANCV ; dans ce cas, il a la possibilité de définir les critères d'attribution. Certains comités offrent ainsi la possibilité à tous les salariés d'une entreprise, même les cadres, d'en bénéficier.

Pour en savoir plus : 0825 844 344 (0,15 euros/min) ou www.ancv.com

Les aides des caisses de retraite

Les caisses de retraite proposent aux cotisants et retraités, par l'intermédiaire de leur service d'action sociale, des aides financières ou des places dans des centres de vacances.

Comme chaque caisse a sa propre politique d'action sociale, vous devez contacter celle à laquelle vous cotisez pour savoir ce qu'elle offre en la matière.

Par exemple, le régime des cadres de l'Agirc propose des séjours à des prix intéressants dans des résidences de vacances, hôtels, locations, etc. par l'intermédiaire d'une centrale de réservation, "Cadrilège Alizé". Pour recevoir le catalogue, téléphonez au 0825 03 86 86.

La Bourse Solidarité Vacances

Créé en 1999 par le secrétariat d'État au Tourisme, ce dispositif avait pour vocation de permettre à ceux qui disposent de très faibles ressources de partir en vacances pour un coût modique.

Le GIP Bourse Solidarité Vacances a cessé d'exister fin 2006 mais ses missions ont été reprises par l'Agence nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV).