Comment faire un don à une association ?

Comment faire un don à une association ?
Près d’un Français sur deux déclare donner au moins une fois par an à une association. - © Nelosa

Près d’un Français sur deux déclare donner au moins une fois par an à une association ou une fondation, selon le baromètre annuel de France Générosités. L’occasion de faire le point sur les démarches à effectuer pour faire un don.

Les Français se montrent d’année en année toujours un peu plus généreux, selon le dernier baromètre* de France Générosités, syndicat professionnel qui représente 91 associations et fondations (Action contre la faim, AFM-Téléthon, Amnesty International, Unicef, Sidaction…). Les dons collectés sont en hausse de 2,5 % en 2016, une estimation effectuée d’après un panel de 22 associations membres cumulant 59 % des ressources privées collectées.

Même si 46 % des sondés déclarent donner au moins une fois par an, les associations peinent à renouveler et à rajeunir le profil des donateurs. Les fidèles représentent 92 % de la collecte globale et 29 % d’entre eux ont 65 ans et plus. Seuls 12 % ont entre 25 et 34 ans. Ces derniers font davantage de « petits dons » et sont « particulièrement attentifs à l’actualité et aux causes urgentistes », explique le syndicat.

Comment faire un don ?

Pour soutenir une bonne cause, plusieurs possibilités. Vous pouvez faire un don d’argent en adressant un chèque à l’organisme ou en vous rendant sur son site Internet. Généralement, les montants sont prédéfinis et il est possible de faire un don mensuel par prélèvement automatique.

Autre possibilité simple et rapide : les dons par SMS. La loi pour une République numérique, promulguée à l’automne 2016, a généralisé la collecte de dons par SMS depuis décembre dernier. L’objectif est de « sensibiliser une cible plus jeune de donateurs et d’en toucher de nouveaux par la facilité du geste », note France Générosités. Le montant par organisme est limité à 20 € mensuels avec un plafond total de dons de 300 € par mois. Notez que le coût d’envoi du SMS est gratuit ou inclus dans les forfaits SMS.

Le 25 septembre dernier, Facebook a lancé un nouvel outil pour permettre à des associations de collecter directement des dons sur le réseau social. En France, elles sont quatre à participer à la phase de test qui dure jusqu’à la fin du mois d'octobre : la Fondation de France, l’Unicef,  Action contre la faim et les Restos du cœur. Elles pourront placer un bouton « faire un don » dans leurs bannières et leurs publications.

Vous pouvez également être généreux en désignant une association comme bénéficiaire de tout ou partie d’un contrat d’assurance-vie ou en lui léguant la totalité ou une partie de votre patrimoine (biens immobiliers, biens mobiliers, véhicules, œuvres d’art…).

Faire un don en toute confiance

Avant de donner, vérifiez si les comptes de l’organisation sont contrôlés (vous pouvez consulter les rapports annuels de la Cour des comptes) et si vous pouvez accéder facilement à son rapport annuel d’activité et financier.

Vous pouvez aussi vous tourner vers les 88 organisations labellisées « don en confiance ». Ce label délivré par le Comité de la charte du don en confiance atteste que les associations et fondations ont choisi de respecter des règles déontologiques et éthiques et de se soumettre au contrôle du comité.

Comment déduire ses dons des impôts?

Si vous êtes imposable, donner de l’argent à des associations peut donner droit à une réduction d’impôt. Si la défiscalisation n’est pas la raison pour laquelle les Français donnent, elle « influence l’enveloppe du don réalisé », note le syndicat.

Un montant équivalent aux dons versés aux organismes d’intérêt général ou d’utilité publique, tels l’Institut Pasteur ou la Ligue nationale contre le cancer, est retranché des impôts à payer à hauteur de 66 %, à condition d’avoir donné dans la limite de 20 % de son revenu imposable. Par exemple, un don de 100 € ouvre droit à une réduction d’impôt de 66 €. Si vous donnez davantage que ce plafond, le surplus peut être déduit des impôts pendant les cinq années suivantes.

Pour les dons aux organismes d’aide aux personnes en difficulté (Restos du Cœur, Croix-Rouge, Unicef, etc.), la réduction d’impôt est de 75 % des versements retenus dans la limite de 531 € (pour les dons effectués en 2017), soit un avantage fiscal maximum de 399 €. Au-delà de ce plafond, les dons sont remboursés à 66 %, dans la limite de 20 % du revenu disponible.

Les organisations auxquelles vous faites un don vous remettront un reçu fiscal, que vous devrez conserver pendant quatre ans. Vous reporterez la somme des montants versés dans la partie Réductions et crédits d’impôt de votre déclaration de revenus l’an prochain. Même si vous n’avez plus besoin d’envoyer les reçus fiscaux au fisc, vous devez pouvoir les produire en cas de contrôle ultérieur.

* L’enquête a été réalisée auprès de 2 091 personnes âgées de 15 ans et plus.