Avez-vous droit au minimum vieillesse ?

Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)

Le minimum vieillesse est remplacé par l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) depuis le 1er janvier 2007. Mais les anciens bénéficiaires continuent à le percevoir.

Instauré pour garantir un minimum de ressources à toute personne âgée disposant de faibles revenus, le minimum vieillesse se composait de trois éléments : la retraite, même très faible, le complément de retraite (les deux réunis formant l'allocation de base), et l'allocation supplémentaire (ex-FNS). Additionnés, ils constituaient un niveau de ressources minimal, le "minimum vieillesse".

Depuis le 1er janvier 2007, il est remplacé par une allocation unique, appelée "allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)". Son montant est identique.

Le minimum vieillesse toujours alloué

Cependant, les anciens bénéficiaires des allocations du minimum vieillesse continuent à les percevoir selon les règles antérieurement applicables.

Elles restent ainsi allouées aux personnes qui en bénéficiaient avant le 1er janvier 2006. Mais, si elles le souhaitent, ces personnes peuvent opter pour l'ASPA et renoncer aux anciennes allocations.

Le complément de retraite

Si vous percevez toujours le minimum vieillesse, vous touchez un complément de retraite. Dans la majorité des cas, il vient augmenter une retraite personnelle ou de réversion. Mais il peut également compléter une majoration pour conjoint à charge. Son attribution n'est pas automatique.

Fixé à 9 447,12 € maximum par an et par personne au 1er avril 2014, soit 792 € par mois (14 755,2 € pour un couple soit 1 229,6 € par mois). Il peut également être réduit en fonction de vos ressources, qui ne doivent pas dépasser un certain plafond (9 504 € par an pour une personne seule et 14 755,2 € par an pour un ménage au 1er avril 2014).

L'allocation supplémentaire (ex-FNS)

Malgré la mise en place de l'ASPA depuis le 1er janvier 2007, vous pouvez continuer à percevoir l'allocation supplémentaire sous réserve que vous remplissez les conditions nécessaires à leur maintien.

Au 1er avril 2014, l'allocation supplémentaire s'élève à 6 123,94 € par an pour une personne seule (soit 510,32 € par mois), 7 995,42 € par an pour un couple marié (soit 666,28 € par mois).

Les sommes perçues au titre de l'allocation supplémentaire sont récupérées sur la partie de votre succession supérieure à 39 000 €.

Les autres avantages de l'allocation supplémentaire

Si vous continuez à percevoir l'allocation supplémentaire, vous serez exonéré de la CSG sur les retraites, de la taxe d'habitation et de la redevance audiovisuelle.

Vous bénéficierez d'un dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés bâties et pourrez prétendre à l'aide ménagère au titre de l'aide sociale.