Dépasser la peur de rompre

Page 2 / 4

Difficile d’admettre l’échec

"Certaines personnes éprouvent des difficultés à accepter le réel, ajoute Thomas Wallenhorst, psychiatre, et à reconnaître que “ça n’a pas marché”. Plus on s’est investi dans le couple, plus il est difficile d’en admettre l’échec. On préfère laisser la question en suspens pour protéger l’estime de soi." Le manque de confiance en soi nous paralyse : il est plus confortable de mettre tout ce qui ne va pas sur le compte de la relation plutôt que de devoir se confronter à ses insatisfactions et à ses limites.

Souvent, madame entretient le linge et la maison, monsieur s’occupe des voitures et du bricolage et l’on se sent désemparé à l’idée de devoir tout assumer seul(e). Si insatisfaisant soit-il, un couple offre toujours quelques bénéfices… "Nous vivons dans une grande maison et j’ai très peur de me retrouver dans un deux-pièces", reconnaît Stéphanie, 40 ans.

Un sentiment de culpabilité qui ronge

La culpabilité rôde aussi. Il est plus facile d’endosser le rôle de victime que celui de "méchant" ou de "méchante", qui fait de la peine aux autres. Chantage affectif du conjoint et, surtout, désir de protéger les enfants peuvent peser lourd dans la balance. Sans compter nos parents qui prennent souvent mal la séparation, les amis qui ne comprennent pas.

"Ce sont des questions légitimes, assure Thomas Wallenhorst. Il faut faire un tour d’horizon de tout ce qui est en jeu, en soi et chez les autres. Mais même si la séparation est un traumatisme pour l’enfant et si l’on redoute ses conséquences sur notre conjoint, il faut savoir prendre cette décision lorsque nos propres limites sont atteintes : “Si tu me tapes, je te quitte.”"

60 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par doudoubi Samedi 21 février 2015
Toute l'intendance, l'organisation de la famille est compliquée mais pour la première fois depuis très longtemps : JE VIS !!!

Bonsoir à toutes, je me reconnais dans vos relations. Je souhaite apporter mon témoignage pour peut etre donner du courage à certaines lectrices. 22 ans de vie commune, 5 enfants (21,18,15,14 et 9ans) ça n'allait plus depuis déjà 5 ans mais j'avais foi en nous et prenais sur moi pour ne pas faire vivre une séparation à nos enfants étant moi même une enfant de parents divorcés. violee par lui (une fois) il y a 10 ans de ça, j'ai perdu confiance en lui. Je ne travaillais pas et m'occupais des enfants, très introvertie ils étaient mon seul univers. Je suis tombée bien bas, idées noires etc... la seule chose qui me tenait en vie était les enfants, je devais être forte pour eux. Nous étions très différents mais complémentaires, après ça je n'avais plus d'amour ni de désir mais je faisais semblant de l'aimer encore pour ne pas le faire souffrir... depuis 3 ans tout c'est accéléré, j'ai repris mes études, ai trouvé un travail, eu le permis de conduire (depuis 7mois) et pris la décision après 2 ans de réflexion que nous devions nous quitter car la vie devenait insupportable. Nous avions évolués dans 2 directions opposées et étions devenus très différents. Les 5 dernières années furent des années de calvaire... Il avait contracté des crédits à la consommation, prenait des médicaments retardateurs d'éjaculation (sans me le dire), ne s'est jamais investi dans l'éducation des enfants, ne prenait jamais de responsabilités, ne prenait pas en charge les travaux de la maison, dépensait tout l'argent du ménage mais en parallèle était très gentil avec moi et faisait tout pour me faire plaisir tant que son investissement n'était pas trop important. Je me suis peu à peu détachée de lui, chose qu'il ne comprenait pas et me repprochait. J'ai fini par lui avouer mon desamour il y a 5 mois et lui ai soumis l'idée de séparation qu'il a très mal pris. Après plusieurs semaines de menaces de sa part, j'ai pris mon courage à deux mains et ai exigé qu'il quitte le foyer familial. Il est parti depuis 3mois. Depuis, c'est financièrement difficile, il ne me donne strictement rien pour les enfants mais continue de payer le crédit voiture que j'ai gardé. Toute la gestion, l'intendance, l'organisation de la famille est compliquée mais pour la première fois depuis très longtemps : JE VIS !!!!!!!!!!!! Et ça n'a pas de prix ! Je regrette seulement de ne pas l'avoir fait avant, toutes ces années de souffrance où je me suis perdue, où je n'étais plus moi, où je declinais devant les enfants et ne savais même plus être là pour eux car trop malheureuse... J'aimerais dire à toutes ces femmes que nous ne sommes pas seulement des épouses, quand le tour de la question est fait et qu'il n'y a plus de solutions, il faut avancer. Il y a forcément la peur de beaucoup de choses qui nous empêche de franchir le cap après des années de vie commune mais il est important de continuer d'avancer. Aujourd'hui je me sens bien, je suis en pleine reconstruction et même si c'est loin d'être facile tous les jours j'ai retrouvé le plaisir de partager du temps avec mes enfants, ce qui est de loin ce qu'il y a de plus cher au monde !! J'ai enfin trouvé la force d'enlever mon alliance :-) geste peut être anodin pour certains mais très symbolique pour moi. Je souhaite beaucoup de courage à toutes les personnes qui traversent ce genre de situation, la lumière est au bout du chemin et c'est à chacun de décider de la distance de ce chemin.

Par Nancycote Vendredi 13 février 2015
J ai vécu ca , et mon dieu

J ai vécu ca , et mon dieu que j ai eu mal, j vous souhaites d aller au fond de l impasse et une fois rendu la, une fois que vous aurez choisi de guérir , vous guérirez et ca dera beaucoup moin mal

Par Nancycote Vendredi 13 février 2015
Juste ca

Tout le monde juge tout le monde, j me suis séparer apres 23 ans, et moi je sais que j ai tout fait ce que j ai pu,j ai choisit de devenir une personne intègre et que je m entourais de gens qui me respectait autant que moi j les respectait. Les gens a problemes qui cherche à nuire , j fais juste les laisser ensemble et j m attarde pas.y a 3 personne que j vaia toujours pardonner et a qui j vaia souhaiter tout le bonheur, le jour ou j me sentirai respecter d elles comme moi j les respecte , ma porte va etre grande ouverte , d ici la , je les porte dans mon cœur, et le mieux que j puisse faire c est de me retirer de leur vies, et leur souhaiter une belle vie.

Par sofipsy Mardi 10 février 2015
La seule personne sur laquelle vous avez du pouvoir, c'est vous.

Je lis les histoires de chacune et je sens bien la peine dans vos peines. La souffrance de vivre l'invivable, la détresse de voir comme ca fait mal. Et vous vous dites que cela n'est pas acceptable, vous n'y comprenez rien, quelque chose en vous ne saisit pas ce déferlement de peurs, d'in compréhension, de non sens, de tristesse, de solitude...Vous vous dîtes que c'est injuste, que c'est la faute de l'autre, que vous n'y êtes pour rien, vous faîtes de votre mieux, vous avez toujours voulu l'amour. Et malgré tout rien ne change. L'autre ne change pas, et vous ne changez pas. Statu quo. Et ça peut durer longtemps, faire mal longtemps. Accrochez vous je vais vous dire quelque chose qui va peut être vous agacer, vous faire grincer des dents, et tout cela je l'accepte, je l'accueille, jetez moi la pierre. La seule personne sur laquelle vous avez du pouvoir, c'est vous. Retournez vos yeux en vous mêmes, ayez ce courage, ce cran, pour l'amour que vous êtes, l'essence même de la présence, la grandeur qui veille en vous. Posez vos yeux en dedans, ressentez dans le souffle cette puissance, ce calme, cette paix. Cela c'est vous. Le vrai soi. L'être véritable. Vous êtes force, souplesse, amour, silence. Alors évidemment ici, la peur, la souffrance, la tristesse ça fait pas partie du plan. Tout est question de choix, de responsabilité, vais je confier mon amour au gouvernement de la peut ou au gouvernement de l'amour. Décidez et quand vous le décidez, faut s'y tenir, tous les ministres sont nommés et sont en fonction et travaille chaque instant pour vous (ministre de la joie, ministre de la justice, ministre de l'abondance....). ne laissez pas le pouvoir au main de l'autre gouvernement, car là aussi cest vous qui nommez les ministres, le premier, le ministre des jugements, le ministre du paraitre, le ministre des humiliations, ministre des échecs, ministre des tromperies....) Ce dont je parle n'est pas si simple et en même temps c'est si simple. Encore faut-il cessez de se croire victime et que dehors il y a un bourreau et que vous cherchez votre sauveur. Dans la dimension de la conscience, de votre êtreté, (qui ne goûte que l'instant immédiat, le présent) aucun de ses rôles, personne n'est quoi que ce soit et surtout pas victime. Aucune identification à tout cela, je suis une personne qui expérimente l'amour. Point final.... Oui je sais, vous vous dites que raconte-t-elle et vous avez bien sur le droit, de rejetez tous mes mots, de ne rien croire de tout cela et de rester dans vos certitudes, vos grandes croyances. Là ou réside ces multiples points de souffrance qui sont des puits sans fond. Vous pouvez aussi émettre un doute sans aller accepter tout ce que je dis et penser que peut être là dedans il n'y a pas que du faux. Alors peut être, vous permettez à la lumière de pénétrer, de jaillir. Là est la joie. De tout coeur, je vous souhaite de vivre le meilleur. Il n'attend que vous, 1000 fois, 100 000 fois. Vous êtes sur terre pour vivre la joie, l'amour. Si vous voulez me contactez n'hésitez pas. Samira sofi, coordonnées sur google+. Samira SOFI- Psychologue

Par Natetsesloulous Lundi 09 février 2015
Totalement désespérée!!!

Bonsoir,
Aujourd'hui je ressent le besoin d'écrire, je voudrai écrire à mon homme mais j'ai peur qu'une fois de plus il ne parvienne pas a comprendre qu'il me fais énormément de mal et que son comportement envers moi et même les enfants n'est pas du tout correct! Ou alors c moi qui suis totalement tarée! Il y a tellement de chose à dire que je devrai peut être écrire un livre! Je suis tirailler entre l'envie et le besoin de quitter mon homme afin de sortir de se cauchemar et la peur de partir! Je me rends compte de plus en plus que cette situation me pourri la vie et que c'est lui qui contribu a cela! Je dois partir pour me protéger et surtout protéger mes enfants! Mais en le quittant il se retrouver seule quelque weekend avec nos garçons de 3 et 6 ans et comme il boit pas mal j'ai terriblement peur qu un soir de beuverie il décide de sortir et conduire avec mes gosses! Bref pas facile de tout expliquer à l'écrit mais en gros il me parle mal, voilà quelques exemples de ce que j'entends régulièrement : je ne sais rien faire, j'ai jamais été capable de me payer une voiture, je suis comme ma mère et j'attends que ça tombe, tu vas te démerder à payer EDF moi je le payerai pas, tu gaspille l'eau, ect ect. Il bosse toute la semaine en déplacement et je gère tout toute seule et pas de famille proche pour m'aider! Seule une amie rencontrée il y a 5 ans me rends quelques services! Je galère à trouver du taf, je viens de me taper 7 mois de formation intensive et g réussi tout en continuant chaque jour et chaque heure a me démener au mieux pour les gosses, la maison, les obligations! Au final c zéro pour moi aussi! Lui sors parfois mais disparaît le plus souvent comme pour récupèrer par exemple une commande de repas chinois ( resto a 5 min de la maison) et cela lui prends entre 1h et 4h a chaque fois et quand je craque je prends les gosses (que g bien sur fais manger a force d'attendre) pour aller au chinois lui dire de se manier et lui content au comptoir à boire son saqué et il trouve ça normal je ne dois rien dire! Aujourd'hui il a disparu avec son père pendant 8h pendant que gt avec mes gosses et ma belle mère (pas sa mère) et chez elle attendre pour rentrer chez moi! Il me rabaisse devant les petits, les force a finir leur assiettes, leur gueule dessus s'il laisse le frigo ouvert 3 secondes, il tire les cheveux du grand ou ses oreilles a tout va, me contredit devant eux et veux toujours régler ses comptes devant eux! Il ne serait pas gêner de les prendre en voiture meme si ça fait 3h Kil boit! Il les as déjà réveillé en pleine nuit pour leur foutre un dessin anime ou pour les faire chercher son tel car moi je ne voulais pas le chercher! Il ma déjà frapper et péter des télé devant eux! Les gens le trouve dur avec mon fils et mon fils de 6 ans n'est pas content quand son père rentre même si après ça passe car il l'aime bien sur! Son père agi de même avec sa femme, il n'a pas eu une enfance facile mais moi non plus! Il est intolérant, raciste, très prévisible dans ses réponses mais g toujours peur de Ses réactions, il conduit très très vite, parfois 200 voir plus sur nationale! Bref c un danger public à mes yeux! C quoi son problème sérieux il est trop con pour voir le mal Kil fait ou c juste Kil s'en fou??

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire