Comprendre un hypocondriaque

Page 1 / 2
Comprendre un hypocondriaque

Les hypocondriaques se font de plus en plus nombreux, alors que la médecine progresse. Mieux comprendre l'hypocondrie permet d'aider les personnes qui en sont victimes.

13 % des Français seraient hypocondriaques, selon selon une étude Ifop/Capital images publiée en février 2014.

La personne qui se préoccupe de manière abusive de sa santé ne fait pas du cinéma. Il faut reconnaître l'hypocondrie comme une vraie maladie !" affirme le Pr Michel Lejoyeux, psychiatre.

Médicaments retirés de la vente, risques liés aux OGM, aux pesticides… il ne se passe pas un jour sans que l'on découvre un motif d'inquiétude. Ces menaces nous tracassent tous mais l'hypocondriaque, lui, se croit atteint.

L'hypocondrie, expression d'un mal-être

L'hypocondrie affecte autant les hommes que les femmes et le nombre d'hypocondriaques croît avec la vulgarisation des savoirs médicaux. Cette maladie peut se déclarer à la suite d'un choc psychologique, de la mort d'un parent à la suite d'une maladie, par exemple, ou témoigner d'une vocation médicale contrariée. Elle sert toujours de masque à un mal-être.

Incapable d'admettre qu'il est déprimé, anxieux, insatisfait de son travail ou de son couple, l'hypocondriaque choisit inconsciemment de désigner son corps comme siège de ses problèmes.

Eviter la moquerie ou la menace avec un hypocondriaque

Les écueils à éviter avec un hypocondriaque sont bien sûr l'agressivité et la moquerie, mais aussi la menace directe du "psy" : lui expliquer qu'il devrait aller voir un psychologue a peu de chances de le convaincre. Comment un médecin de l'âme pourrait-il lui dire si la petite boule dure qu'il sent sous son genou est ou non une tumeur maligne ?

Pour ses proches, il s'agit plutôt d'entrer un peu dans son jeu pour ne pas nier son mal-être, mais en essayant de lui faire comprendre qu'il ne peut pas être atteint par la maladie à laquelle il pense. Dans tous les cas, l'indulgence s'impose.

Chacun de nous a ses mécanismes de défense, il est important de tolérer la façon dont les autres s'y prennent pour exprimer leurs angoisses", conclut le Pr Lejoyeux.

137 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par dalle Vendredi 27 juin 2014
suis hypocondriaque

bonjour benoit moi aussi sa ft des années que je suis comme toi je n en peux plus je suis en crises malgrés une prise de sang ok je ne suis ps rassurer or que avant je l aurai etait je suis sur vais avoir une maladie grave ou un anévrisme quelque choses au coeur je trouve tjr quelque chose et je suis mal avec sa j angoisse tt le temp . j ai commencer une petite dépression liée a mon etat qui viendrait de tt ce que j ai vécue je prend un antidépresseur et voie un neurologue sa ma ft un grand bien je n ai était que une fois et je suis impatiente de mon prochain rendez-vous . je suis maman de 3enfts un compagnon super et je m enpéche de vivre :-(( j espere un jour que je serai libre de sa . j en suis fatiguer bonne journée .

Par baboss Vendredi 09 mai 2014
mon malaitre

Bonjour voila j'ai 27 ans est voila presque 8ans que j'ai développer cette maladie incomprise par nos proches .
Je suis de nature très anxieuse a me faire du souci pour tous et surtout rien .
Pour ma part des que je ressent une petite douleur on va dire a la cage toraxique ben pour moi c le coeur je v mourir dans les minute qui vont suivre alors a partir de ce moment je passe tous les site de santé en revue calcul mon pouls toute les minutes et si mon pouls passe de 80 pulsation la première minute a 78 la minute d'après c fini je me fout a paniquer totalement sa peut être n'importe quel h du jour ou de la nuit j'appel les personne en qui j'ai confiance et croyer moi qu'il en ont parfois vraiment marre et que je les comprend après coups mais sur le.moment c toute leur attention doit être sur moi comme si j'etait le seul de cette planète ou le mot maladie m'avais toucher et qui fallais être la plus pour moi que pour une autre personne qui a rellement besoin de soin et quand on ma rassurer ou que j'ai refait un voyage au urgence et qu'on ma dit pour la millième fois après diagnostique total que j'avais rien je revis comme si tous cela n'avais jamais u lieu jusqu'à la.prochaine crise la je doit dire que sa me fait énormément de bien de lire vos message sa me fait voir que je suis pas le seul a qui cela arrive pas le seul qui ne vie plus a causse de cela je souhaite plein de courage pour les personne qui liront ceci sachez que si vous pensez très souvent que vous avez mal quelque part au bout d'un moment vous allez avoir mal mais cela sera une douleur psycologique rien de plus amicalement Benoit un hypocondriaque

Par scarlett45 Mercredi 07 mai 2014
Pour les blessures de l âme il n y a pas de remède dans le VIDAL, la démarche est à faire vous-même.

Bonjour Eva Je comprends votre désarroi mais vous êtes courageuse car vous ne voyez pas de médecins, cela prouve que vous souhaitez vous en sortir seule c est mieux. Il faut arrêter de fumer pas facile et puis essayer une autre thérapie sans médicaments car pour les blessures de l âme il n y a pas de remède dans le VIDAL (dictionnaire des médecins) la démarche est à faire vous-même et vous ne regretterez pas. Je suis sûre qu un matin vous vous direz pourquoi j ai pas essayé avant!!!!!!!! Voyez la médecine chinoise traditionnelle (MTC) ou l acupuncture il faut y croire. vous aurez un apaisement de façon à prendre du recul pour entreprendre de nouvelles thérapies. Ce sera long en rapport avec le temps de vos symptômes. mais vous n allez pas mourir il faut vous enlever cette idée de votre tête. Essayez de ne pas faire des prises de sang espacez petit à petit. faites attention à ne pas prendre n importe qui car comme ce n est pas remboursé mais efficace si vous êtes à la bonne porte selon où vous habitez Courage Bien à vous

Par Eva59141 Mardi 06 mai 2014
hypocondriaque également

Je suis aussi hypocondriaque depuis passer 10 ans suite à une leucémie étant petite . Je ne peu m'empêcher de faire des prises de sang et d'aller consulter le médecin a chaque fois qu'un truc ne va pas . Je ne peu pu vivre comme sa cela me bouf et me détruit et en plus je fume comme un pompier je n'arrive pas à arrêter . C'est une saloperie cette maladie elle m'entraîne dans une dépression j'ai l'impression que ma mort es proche qu'il ne me reste pu beaucoup de temps à vivre .....

Par scarlett45 Mardi 04 mars 2014
autre thérapie

Bonjour Laurent,

Je comprends votre choc vous avez subi un traumatisme physique et émotionnel, lorsque la médecine traditionnelle ne réussit pas à vous améliorer, avez vous songer à changer de médecine qui souvent tient compte de toutes les émotions perturbant le métabolisme de chacun.
Ce n est pas facile de trouver selon sa situation géographique mais c est possible.
Bon courage mais il ne faut pas baisser les bras.

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire