Veuves de guerre : hausse des seuils de ressources ouvrant droit à certaines aides

Veuves de guerre : hausse des seuils de ressources ouvrant droit à certaines aides
Depuis le 1er juillet 2016, le montant annuel de la pension de veuve de guerre est fixé à 9 629,84 €. - © SilviaJansen

Une circulaire récente détermine les montants applicables depuis début avril. La pension des conjoints survivants de soldat reste à 9 629,84 €.

Les plafonds de ressources ouvrant droit à certaines aides versées aux veuves de guerre sont revalorisés depuis le 1er avril. C’est la conséquence de la hausse de 0,3 % des prestations sociales, entrée en vigueur ce jour et de la revalorisation du point d’indice de pension militaire d’invalidité le 1er juillet 2016. Le directeur général du régime social des indépendants (RSI) fixe les montants applicables dans une circulaire du 11 avril.

Les prestations concernées

Pour une veuve de guerre souhaitant percevoir l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, ex-minimum vieillesse), le plafond s’élève à 19 268,26 € (19 239,44 € auparavant).

S’agissant de l’allocation aux vieux travailleurs non salariés (AVTNS), le seuil maximal de ressources passe de 13 013,60 € à 13 023,30 € par an. La limite pour l’allocation supplémentaire est portée à 19 268,26 € annuels (19 239,44 € auparavant).

Le niveau maximal de ressources ouvrant droit à l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) atteint 14 494,40 €, contre 14 479,85 € auparavant.

Le montant de la pension de veuve de guerre

Depuis le 1er juillet 2016, le montant annuel de la pension de veuve de guerre est fixé à 9 629,84 €.

Pour consulter la circulaire, cliquez ici.