Retraite : les pensions seront revalorisées de 0,8 % en octobre

Retraite : les pensions seront revalorisées de 0,8 % en octobre
Le montant de la pension de retraite de base augmentera de 0,8 % le 1er octobre prochain. - © Portra

Le montant de la pension de retraite de base augmentera de 0,8 % le 1er octobre prochain. En revanche, aucune revalorisation n’est prévue cette année pour les retraites complémentaires des salariés du privé.

Le gouvernement fait un geste en faveur des retraités. Le montant de la pension de retraite de base (retraite de la Sécurité sociale) augmentera de 0,8 % le 1er octobre prochain. Cela correspond à 8 euros de plus par mois pour une pension de base de 1 000 euros. Soit 96 euros sur l’année. Sont concernés tous les régimes alignés : le régime général des salariés du privé, le RSI pour les indépendants et la MSA pour les agriculteurs.

Depuis 2016, la revalorisation des pensions n’est plus calculée sur les prévisions d’inflation de l’année à venir. Elle est indexée sur l’évolution moyenne de l’indice des prix à la consommation hors tabac constatée sur douze mois, d’août à juillet. La hausse prévue est proche des prévisions de la Commission des comptes de la Sécurité sociale qui anticipait dans un rapport en juillet une revalorisation de 0,9 %.

Cette augmentation intervient après une période de gel des pensions pendant trois ans. Compte tenu du faible niveau de l’inflation, les pensions de base n’avaient pas été revalorisées en 2014 et 2016. Et le 1er octobre 2015, la hausse s’était limitée à 0,1 %. La dernière revalorisation significative date d’avril 2013 (1,3 %).

Pas de revalorisation pour la pension complémentaire

En revanche, les salariés du privé qui cotisent à l’Agirc-Arcco ne verront pas leur retraite complémentaire augmenter. C’est la conséquence d’une décision prise par les partenaires sociaux en octobre 2015. Afin de redresser les comptes du régime, ils ont décidé de poursuivre la sous-indexation des pensions un point en dessous de l’inflation constatée, pendant trois ans. Depuis 2013, les retraites complémentaires n’ont pas augmenté.

Hausse du minimum vieillesse

Le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé ce lundi à BFM TV que le minimum vieillesse « serait augmenté de 100 euros d’ici à la fin du quinquennat », en précisant que la hausse serait « extrêmement forte les deux prochaines années ». Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis d’atteindre le seuil de 900 euros  durant son quinquennat.

Actuellement, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) est de 803,20 euros par mois pour une personne seule et de 1 246,97 euros pour un couple. Selon la Cnav (Caisse nationale d’assurance-vieillesse), 433 068 personnes en bénéficient.