Préfon, l'épargne retraite de la fonction publique

Préfon, l'épargne retraite de la fonction publique
Les fonctionnaires cotisent à la Préfon pour améliorer leur pension de retraite. - AlexRaths

Destiné aux agents de la fonction publique et à leurs conjoints, le régime de retraite Préfon est facultatif.

La Préfon permet aux fonctionnaires de se constituer un supplément de retraite par capitalisation, liquidable sous forme de rente viagère, qui s’ajoutera aux pensions des régimes obligatoires.

La Préfon, pour qui ? 

Elle sst ouverte aux agents de l’État, des collectivités locales, de la fonction publique hospitalière, qu’ils soient titulaires, contractuels ou temporaires, ainsi qu’aux anciens agents, à leurs conjoints ou partenaires de PACS et aux veufs et veuves des fonctionnaires.

Comment fonctionne-t-elle ? 

Un niveau de cotisations est choisi parmi 17 classes, avec t allant de 19 € pour la première classe à 570 € pour la dernière en 2018.

Le choix initial n’est pas définitif, il est possible :

  • d’en changer au 1er janvier de chaque année,
  • de suspendre ses versements,
  • de cesser de cotiser : les points acquis le sont définitivement, mais les sommes versées ne peuvent pas être débloquées, sauf dans certains cas énumérés par la loi (les mêmes que pour un PERP).

Les cotisations sont converties en points : plus on est jeune au moment des versements, plus on obtient de points.

Comment en sortir ? 

À l’heure de la retraite, on récupère son épargne sous forme de rente viagère : elle est égale au nombre de points acquis multiplié par la valeur de service du point.

La valeur de service du point, revalorisée chaque année, ne peut jamais baisser.

La sortie partielle en capital est possible à hauteur de 20 % des droits.

Quel régime fiscal ? 

Les cotisations versées sont déductibles du revenu imposable, dans la limite de 10 % des revenus professionnels de l’année précédente :

  • avec un minimum de 3 862 € pour les versements effectués en 2017 :  3 923 € pour les versements effectués en 2018
  • et un maximum de 30 893 € pour les versements effectués en 2017 ; 31 384 € pour les versements effectués en 2018

En contrepartie, la rente versée à la sortie est imposable. La rente est soumise au barème progressif de l’impôt sur le revenu après un abattement de 10 % commun à l’ensemble des pensions.

Avantages et inconvénients de la Prefon-retraite

Ce dispositif permet de se garantir des revenus réguliers jusqu’à la fin de sa vie et de ne pas avoir à s’en soucier.

Mais :

  • les sommes versées pendant la phase d’épargne sont indisponibles,
  • et la sortie en rente viagère à l’heure de la retraite est obligatoire.

Enfin, l’avantage fiscal n’est intéressant que pour les contribuables fortement imposés durant leur vie active.