La réglementation de la pêche

Page 3 / 4

Aucune carte de pêche à la mer

Pour la pêche en mer, les mêmes règles en matière de captures s’appliquent, avec une différence, tout de même, puisqu’aucune carte n’est nécessaire.

Ce loisir peut ainsi se pratiquer à pied le long des côtes et des plages, à bord d’un bateau ou à la nage (à condition de ne pas utiliser de bouteilles de plongée). Si vous utilisez un bateau à moteur, vous devez être titulaire d’un permis.

Il en existe plusieurs, selon la puissance de votre embarcation (carte mer, permis bateau ou hauturier) et la distance à laquelle vous êtes autorisé à vous éloigner des côtes et des abris.

En revanche, certains lieux sont interdits, comme les ports de plaisance et les ports industriels et certains autres ouvrages référencés. Il importe de se renseigner auprès de la direction des Affaires maritimes de la localité. Cette dernière vous donnera aussi des indications utiles sur les quotas applicables localement.

Interdiction de pêcher à l'explosif, à l'électricité ou à la main

Par ailleurs, des normes européennes définissent la taille minimale des poissons, variable selon que l’on pêche en mer Méditerranée, dans la Manche ou dans l’Atlantique : le maquereau doit ainsi mesurer 18 ou 20 cm en fonction de l’endroit.

Enfin, l’utilisation des équipements est réglementée. À bord d’un bateau, par exemple, on ne peut emporter qu’une seule épuisette et deux casiers. Dans tous les cas, il est interdit de pêcher à l’explosif, à l’électricité ou encore à la main.

Coquillages et crustacés : tailles et quantités réglementées

Moules, coques, palourdes, étrilles, crevettes, crabes… Vous pouvez bien entendu les ramasser au gré d’une balade sur la plage ou d’une escapade dans des rochers, mais uniquement si vous les pêchez de jour et si vous vous trouvez à plus de 10 m des parcs de culture.

Par ailleurs, n’utilisez que les instruments autorisés gratte-main, râteau à trois dents et couteau de pêche) et respectez les tailles minimales et les quantités imposées, après vous être renseigné auprès de la direction des affaires maritimes de votre lieu de pêche.

1 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par machin Lundi 05 janvier 2015
faux amateurs

il y a 30ans je pêchais en de la bateau le long de la côte vendéenne, mais je me suis toujours refusé à utiliser un filet ou des casiers comme j'en avais le droit ; il me semble que cela doit rester l'apanage des pros ;c'est leur casse-croûte et non celui de pseudo amateurs qui arrivaient à plusieurs à barrer des centaines de mètres dans la zone des 2 milles( pratique pour les CRS lors de sauvetage); j'ai vu ces gars-là ramener des requins pèlerins, lamentable (et je ne parle pas du saumon de l'ADOUR qui se négociait sous le manteau par des amateurs) ....C'est pas un permis qu'il faut mais le respect de la mer et des vrais marins; alors p^chez à la ligne c'est tout!

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire