Impôts 2014 : les pensions de retraite et d'invalidité

Impôts 2014 : les pensions de retraite et d'invalidité

Les pensions de retraite et d’invalidité versées par les régimes de base et complémentaires (retraite des salariés, des non-salariés, des fonctionnaires, etc.) sont en principe soumises à l’impôt sur le revenu.

Les pensions de retraite et d'invalidité que vous avez perçues en 2013 sont en principe préimprimées sur votre déclaration, sur la ligne « Pensions, retraites, rentes ». Le cas échéant, vous devrez y ajouter les rentes issues d’un contrat de prévoyance (Madelin, Perp, Préfon) imposables comme des pensions, ainsi que les rentes et pensions d’invalidité versées par la Sécurité sociale ou un organisme tiers, si elles sont imposables.

Attention ! Les majorations de retraite pour charges de famille accordées aux retraités ayant eu ou élevé au moins 3 enfants deviennent imposables, à compter de l'imposition des revenus de 2013.

Retraites : abattement forfaitaire de 10 %

L’administration appliquera aux sommes inscrites sur la ligne « pensions, retraites, rentes » un abattement forfaitaire de 10 %, compris entre un minimum de 377 € par pensionné et un maximum de 3 689 € pour l’ensemble du foyer (pour l'imposition des pensions versées en 2013).

Le cas des petites retraites

Votre retraite de la Sécurité sociale est totalement exonérée si, d’une part son montant annuel ne dépasse pas celui de l’Allocation aux vieux travailleurs salariés (AVTS), soit 3 359,80 € en 2013, et si l’ensemble des ressources de votre foyer fiscal n’atteint pas 9 447,21 € (14 667,32 € si vous vivez en couple).

L'abattement accordé aux personnes âgées ou invalides

Si vous étiez âgé d'au moins 65 ans au 31 décembre 2013, vous bénéficiez d’un abattement spécial de 2 332 € ou de 1 166 € si votre revenu global n’excède pas 14 630 ou 23 580 €. L’abattement est doublé si, dans votre couple, vous remplissez tout deux cette condition d’âge. Vous en bénéficiez également, quel que soit votre âge, si vous êtes reconnu invalide.

Abattement forfaitaire de 10 %
Minimum (par pensionné) 377 €
Maximum (pour le foyer fiscal) 3 689 €
Exonération de la retraite de la Sécurité sociale
Montant annuel maximum (personne seule) 3 359,80 €
Montant annuel maximum (couple) 6 719,60 €
Plafond de ressources (personne seule) 9 447,21 €
Plafond de ressources (couple) 14 667,32 €
Abattement spécial personnes âgées de plus de 65 ans
Plafond de ressources (personne seule) 14 630 €
Plafond de ressources (couple) 23 580 €
Plafond de l’abattement (une seule personne) 1 166 €
Plafond de l’abattement (les deux membres du couple ont dépassé 65 ans) 2 312 €

Pensions de retraite et d’invalidité : certaines exonérations

Certaines pensions de retraite ou d’invalidité, ainsi que certaines allocations versées aux handicapés, sont exonérées d’impôt, notamment :

Autre article : Impôts 2014 : les pensions alimentaires

3 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Mardi 19 avril 2011
invalidité

JE SUIS EN INVALIDITE A50%DEPUIS L AGE DE 52ANS J EN AI BIENTOT 60JE NE TOUCHE QUE 600£ PAR MOIS MAIS J AI UNE RENTE PAR MON EX EMPLOYEUR DE LA PREVOYANCE SANTEE( J ETAIT VEILLEUSE DE NUIT DANS UNE MAISON DE RETRAITE) TOUS LES TROIS MOIS JE TOUCHE PLUS MAIS CELA SERA SUPRIMER A MES 60ANS EN FIN D ANNEE BIEN SUR JE PAYE DES IMPOTS C EST PAS NORMAL QUAND ON NE PEUT PLUS TRAVAILLER POUR RAISON DE SANTEE PAS DE CARTE NON PLUS ET PAS DE REDUCTION POUR LE TRAIN LA LOI EST MAL FAITE P AR CHOUPETTE

Par bensimon Jeudi 18 mars 2010
quand on est déclaré inapte au travail ,catégrie 2 ,donc 50% pourquoi n'obtient on pas la carte d'invalidité avec ce taux et donc on pourrait bénéficier de la demi part pour les impots
Par nocav Mardi 21 avril 2009
les pensions d'invalidité dont le montant ne dépasse pas 3105.48e ne sont pas à déclarer.Si l'on a 3110e à déclareren plus de ses ressources de travail en ESAT , il y a incidence sur les impôts , en particulier locaux à payer intégralement , pas d'AAH et allocation logement réduite .
L'handicapé à 3110e subit par cet effet de seuilun préjudice important par rapport à ses collègues d'ESAT en AAH ou avec une pension d'nvalidité inférieure à 3105e.
Pourrai-t-on prévoir une dégressivité : il n'y aurait à déclarer que le montant de la pension qui dépasse 3105e?
Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire