Piscine et sécurité des enfants : quel dispositif choisir ?

Piscine et sécurité des enfants : quel dispositif choisir ?
Les piscines privées doivent être équipées de dispositif de sécurité. - © Katrinaelena

Pour limiter le nombre d'accidents mortels par noyade, les piscines privées doivent être équipées de dispositifs de sécurité. Le point sur les équipements autorisés.

Chaque été, la mort par noyade fait une cinquantaine de victimes, majoritairement des enfants. Pour réduire ce nombre, la loi impose aux propriétaires de piscines privés de les doter d'un équipement de sécurité.

Dispositif de sécurité autour de la piscine : qui est concerné ?

Depuis 2006, sont concernées par cette obligation les piscines privées à usage individuel ou collectif, dont le bassin est enterré ou semi-enterré :

  • piscines familiales ou réservées à des résidents
  • piscines de village de vacances, d'hôtels, de locations de vacances, de campings...

Si cette obligation n'est pas respectée, outre la sanction pénale (définie par l'article 121-2 du Code pénal), l'amende prévue est de 45 000 €. Attention, l'installation d'un dispositif ne remplace pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

En revanche, l'installation d'un dispositif de sécurité n'est pas obligatoire pour les piscines :

  • posées sur le sol, gonflables ou démontables,
  • et celles situées dans un bâtiment.

Dans le cas des piscine hors sol, compte tenu des noyades de jeunes enfants qui s’y produisent chaque année, toute baignade doit se faire sous la surveillance constante d’adultes aptes à intervenir rapidement en cas de danger.  est également impératif de condamner l’accès à la piscine après la baignade.

Pour répondre aux normes de sécurité, les propriétaires ont le choix entre quatre systèmes : alarme, abri, couverture ou barrière. Ils doivent répondre aux normes françaises NF.

L'alarme pour piscine (norme NF P90-307)

Les alarmes doivent être réalisées, construites ou installées de façon à ce que toutes les commandes d'activation et de désactivation ne puissent pas être utilisées par un enfant de moins de 5 ans.

Les systèmes de détection doivent déclencher une sirène pour tout franchissement du bassin par un enfant de moins de 5 ans. Les alarmes ne doivent pas se déclencher dinutilement.

Il existe deux types de modèles :

  • l'alarme à immersion, qui retentit quand elle détecte l'entrée dans l'eau de quelqu'un ou de quelque chose ;
  • l'alarme périmétrique, qui se déclenche quand quelqu'un franchit un faisceau infrarouge.

En complément, il existe également :

  • l'alarmes parlante, qui détecte les mouvements aux alentours de la piscine ;
  • l'alarme sous forme de bracelet ou de collier, qui donne l’alerte si l’enfant tombe à l’eau, ou s’il s’éloigne trop de l'adulte.

La barrière de protection pour piscine (norme NF P90-306)

Elle est recommandée quand la piscine est située dans un espace ouvert facilement accessible.

Elle constitue un rempart physique et doit interdire aux enfants de moins de 5 ans de s'approcher du bassin. Son portillon doit disposer d'un système d'ouverture impossible à utiliser pour les jeunes enfants.

La couverture pour piscine (norme NF P90-308)

Plusieurs types de produits sont proposés par les fabricants :

  • volet roulant automatique,
  • bâche avec filet qui se tend à l'extérieur du bassin,
  • couverture à barres ou opaque.

Les couvertures doivent empêcher l'immersion involontaire d'enfants de moins de cinq ans, résister au franchissement d'une personne adulte (jusquà 100 kg) et ne pas provoquer de blessure.

La norme précise que le jeune enfant ne doit pas pouvoir passer sous la couverture, ni s'enfoncer en marchant dessus.

Les abris pour piscine (norme NF P90-309)

Il s'agit de constructions complètement fermées, en forme de couvercle ou de véranda, qui se posent sur le bassin.

Leurs systèmes de fermeture empêchent la pénétration d'enfants de moins de 5 ans. Elles doivent résister au minimum à un vent de 100 km/h et à un poids de neige de 45 kg/m2.

L'attestation de conformité

Les fabricants doivent pouvoir justifier d’une attestation de conformité pour leurs modèles et faire certifier la qualité de leur production.

Les propriétaires de piscines ayant installé un équipement de sécurité avant le 8 juin 2004 peuvent faire attester la conformité de leur installation aux exigences de sécurité, par :

  • un fabricant,
  • un vendeur ou un installateur de dispositifs de sécurité,
  • un contrôleur technique agréé par l'Etat.

Les propriétaires peuvent aussi, sous leur propre responsabilité, attester eux-mêmes de cette conformité par un document accompagné des justificatifs techniques qui leur ont permis de faire la vérification (annexe au décret n°2004-499 du 7 juin 2004).

Piscine : 10 conseils pour éviter la noyade

Ces conseils pour éviter les noyade ont été proposés par la Coordination syndicale interprofessionnelle de la piscine (CSIP) :

  • Ne laissez jamais un enfant accéder ou rester seul près d'un point d'eau.
  • Surveillez vos enfants de manière rapprochée et constante.
  • Désignez un seul responsable de la sécurité.
  • Équipez vos enfants de brassards, maillots flotteurs, bouées adaptées.
  • Apprenez à nager à vos enfants le plus tôt possible.
  • Ayez toujours à côté du bassin une perche, une bouée, un téléphone portable.
  • Apprenez les gestes qui sauvent.
  • Ne laissez pas de jouets dans l'eau après la baignade.
  • Équipez votre bassin d'un dispositif de protection et n'oubliez pas de le remettre en place après la baignade.
  • Stockez les produits de traitement de l'eau hors de portée des enfants.

Vous pouvez également consulter le guide "se baigner sans danger" édité par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).