Immobilier : le PTZ dans le neuf maintenu dans les zones B2 et C

Immobilier : le PTZ dans le neuf maintenu dans les zones B2 et C
Immobilier : le PTZ dans le neuf maintenu dans les zones B2 et C - @Monkeybusinessimages

Si vous souhaitez financer l’achat d'un logement neuf en 2018, vous aurez encore la possibilité de demander le prêt à taux zéro (PTZ) dans les zones les moins déséquilibrées en logements.

Le 6 octobre dernier, Emmanuel Macron est revenu sur la suppression du prêt à taux zéro (PTZ) dans le neuf dans les zones B2 et C, les moins tendues en logements, lors des « 24 heures du bâtiment », un salon professionnel organisé par la Fédération française du bâtiment (FFB).

Il a déclaré vouloir le maintenir dans ces zones pendant deux ans.

Mais la part de la dépense finançable par le prêt sera ramenée dans ces zones à 20 %, au lieu de 40 %.

Cette annonce témoigne d’un assouplissement de la politique gouvernementale du logement.

En effet, le 27 septembre dernier, le gouvernement avait annoncé la reconduction du PTZ pour 4 ans et son recentrage dans le neuf sur les zones géographiques les plus tendues en logements, ce qui excluait les zones B2 et C dès 2018 :

Le PTZ sera recentré pour les constructions neuves, dans les zones où les besoins en logements sont les plus importants, indiquait le gouvernement dans sa présentation du projet de loi de finances pour 2018.

Les caractéristiques du PTZ

Pour rappel, le PTZ intervient en complément d’un crédit immobilier classique. Il est accordé aux ménages sous conditions de ressources, achetant ou faisant construire pour la première fois leur résidence principale.

Pour en bénéficier, il convient d’afficher au maximum un revenu fiscal de référence compris entre 24 000 € et 118 400 € par an selon la région et la composition de la famille.

Sa durée totale est de 20, 22 ou 25 ans. Il est constitué d’une période de différé d’une durée de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ. Plus les ménages sont modestes, plus les conditions sont favorables : la durée totale du prêt et la période de différé sont maximales.