Succession

Donation : avantager une tierce personne

Le 05/02/2016 à 16h58
Succession

Transmettre une partie de votre patrimoine à une personne étrangère à votre famille est possible. La fiscalité étant parfois dissuasive, voici comment l’alléger.

Logement familial : les droits du conjoint survivant

Le 03/02/2016 à 17h47

Au décès de l’un des époux, le survivant dispose d’un droit d’habiter le logement pendant un an, voire jusqu’à la fin de sa vie. Au-delà de ce droit, une donation au dernier vivant, un testament ou un changement de régime matrimonial vous assure que le conjoint survivant héritera de la maison.

Transmettre ses biens à un enfant marié

Le 01/02/2016 à 17h00
Contenu

Les parents redoutent souvent que les biens donnés à leur enfant marié, s’il venait à divorcer ou décédait prématurément, reviennent à son conjoint, au moins en partie. Les solutions qui s’offrent à vous.

Donations : le calcul des droits

Le 22/01/2016 à 18h08
Accueil

Effectuer une donation à des proches ou des tiers occasionne des frais des droits de mutation à régler au fisc et des émoluments à verser au notaire.

Succession : favoriser son concubin

Le 20/01/2016 à 17h48
Taxonomy term

Les concubins sont des étrangers en matière de succession. Dans ce cas, souscrire un contrat d’assurance-vie est la solution fiscalement la plus avantageuse pour protéger son partenaire.

​Une succession, ça se prépare !

Le 14/01/2016 à 18h10
Une succession sans notaire

Donner un coup de pouce à vos enfants tout en allégeant les futurs droits de succession ou attribuer un bien à l’un d’eux sans équivoque, c’est possible, à condition que vous organisiez votre succession de votre vivant.