Combien coûte un testament ?

Combien coûte un testament ?
La manière la plus simple et la moins onéreuse de faire un testament consiste à le rédiger soi-même. - © SilviaJansen

Rédiger ses dernières volontés permet de répartir ses biens en faisant primer sa volonté par rapport à la loi.

Mettre par écrit ses dernières volontés ne coûte rien si le testament est manuscrit ou « olographe ». Le déposer chez un notaire revient à 140,40 €.

Rédiger soi-même un testament

Il existe différentes manières de faire un testament : la plus simple et la moins onéreuse consiste à le rédiger soi-même. On parle de testament olographe. Pour être valable, il doit être écrit à la main (et non dactylographié), daté (jour, mois, année) et signé. En cas de testaments multiples, seul le dernier rédigé – la date faisant foi – sera pris en compte. Soyez direct dans l’énumération des héritiers et la désignation des biens. Par exemple, écrivez de manière détaillée, « Je lègue ma maison à la campagne [adresse complète] à ma sœur [nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse]… », plutôt que « Je souhaite qu’à mon décès ma chère sœur puisse profiter de ma maison de campagne… ».

Déposer le testament chez le notaire

Pour éviter de le perdre ou qu’il soit subtilisé ou détruit par une personne mal intentionnée, vous pouvez confier votre testament à un notaire, qui le conservera dans son étude et l’enregistrera au Fichier central des dispositions de dernières volontés. Le coût de cette inscription est de 140,40 €. Au décès du testateur, le notaire percevra 32,78 € pour les frais de garde du testament, auxquels s’ajouteront 32,78 € supplémentaires pour l’ouverture et la description du testament. Dans un délai de trois mois après le décès, le notaire doit faire enregistrer le testament, moyennant un droit fixe de 125 €.

Opter pour le testament authentique

Il est également possible de faire rédiger son testament par un notaire, en présence de deux témoins ou d’un second notaire. C’est un peu plus coûteux (comptez environ 140 € d’émoluments fixes pour sa rédaction, ainsi que des honoraires décidés librement pour les conseils donnés), mais vous êtes assuré que le testament sera rédigé en bonne et due forme. Il n’y aura aucun risque de contestation, de perte ou de destruction, puisque le notaire le conservera dans son étude et le fera enregistrer au fichier central des dispositions de dernières volontés. Dans les trois mois suivant le décès, les héritiers devront payer des droits d’enregistrement du testament, qui s’élèvent à 125 €.

Consulter le fichier central

Les particuliers peuvent accéder au Fichier central des dispositions des dernières volontés sur le site Notaires de France. Le coût d'une interrogation est de 18 € depuis la France métropolitaine, de 16,28 € depuis les DOM et de 15 € depuis l’étranger.