Séparation : quelle organisation pour les enfants ?

Page 2 / 3

Organiser le droit de visite

Le parent chez qui les enfants mineurs ne résident pas bénéficie d’un droit de visite et d’hébergement qui lui permet de garder et d’entretenir une relation régulière avec eux.

Quand les parents sont géographiquement proches

En dehors d’un accord spécial, ce droit de visite est souvent fixé ainsi :

  • un week-end sur deux (le jour férié suivant ou précédant le week-end est souvent intégré) ;
  • la moitié des vacances scolaires ;
  • et, de plus en plus souvent, une journée par semaine ou par quinzaine est ajoutée.

Quand les parents habitent loin l’un de l’autre

Le droit de visite des week-ends est souvent remplacé par des droits plus importants au moment des vacances scolaires.

Bien entendu, en cas de difficultés importantes (violence, abus, alcool, drogue…), ce droit de visite peut être aménagé (droit de visite sans hébergement, en milieu protégé, etc.), voire supprimé.

Le parent qui a la garde des enfants ne peut pas s’opposer à ce droit de visite. Il doit remettre les enfants aux jour, heure et lieu convenus. Sinon, il s’expose à des condamnations pénales.

En revanche, le parent qui dispose du droit de visite n’est pas obligé de l’utiliser, mais l’autre parent peut en profiter pour demander la modification ou l’annulation de ce droit.

Attention, si le parent ne paie pas la pension alimentaire des enfants, l’autre parent ne peut pas lui interdire le droit de visite. Inversement, un parent qui est empêché d’exercer son droit de visite n’est pas autorisé à ne plus verser la pension alimentaire de ses enfants, alerte Me Ganier-Raymond.

Sos papas et grands-parents

  • Parce que les pères divorcés sont encore trop souvent privés de la garde de leurs enfants, une association les aide dans leurs démarches afin qu’un équilibre soit rétabli, que les droits de chacun des parents soient garantis dans l’intérêt des enfants.

SOS Papa, 84 boulevard Garibaldi, 75015 Paris. Tél. : 01 47 70 25 34. Web : www.sospapa.net

  • Les grands-parents qui ont du mal à rencontrer leurs petits-enfants peuvent se faire aider, avant d’arriver à la phase judiciaire, par la Fédération des écoles de grands-parents européens.

Tél. : 01 45 44 34 93. Web : www.egpe.org. 12, rue Chomel 75007 Paris

12 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par Plans parentaux extrajudiciaires Vendredi 03 avril 2015
APPEL À TÉMOINS - Organisation amiable de la prise en charge des enfants après séparation

*** IMPORTANT *** ORGANISATION AMIABLE DE LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS APRÈS SÉPARATION : VOTRE VÉCU,VOTRE EXPÉRIENCE ?
Dans le cadre d'une étude universitaire demandée par le Défenseur des droits, relative à l'organisation des conséquences de la séparation des parents sur les enfants, le CERFAP, centre de recherches en droit privé de l'Université de Bordeaux, recherche des témoignages de parents, avocats, médiateurs sur la conclusion d'accords amiables / sans juge, écrits ou verbaux, relatifs à l'autorité parentale, la résidence, le droit de visite, la pension alimentaire, l'école, la santé, la religion, etc. *** Toutes les informations recueillies sont anonymisées. L'entretien ne prend que 30 minutes !
*** Vos témoignages sont précieux, n'hésitez pas à nous contacter ! *** CONTACTS : plansparentaux@gmail.com *** MERCI DE VOTRE AIDE

Par Plans parentaux extrajudiciaires Vendredi 03 avril 2015
APPEL À TÉMOINS - Organisation amiable de la prise en charge des enfants après séparation

*** IMPORTANT *** ORGANISATION AMIABLE DE LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS APRÈS SÉPARATION : VOTRE VÉCU,VOTRE EXPÉRIENCE ?
Dans le cadre d'une étude universitaire demandée par le Défenseur des droits, relative à l'organisation des conséquences de la séparation des parents sur les enfants, le CERFAP, centre de recherches en droit privé de l'Université de Bordeaux, recherche des témoignages de parents, avocats, médiateurs sur la conclusion d'accords amiables / sans juge, écrits ou verbaux, relatifs à l'autorité parentale, la résidence, le droit de visite, la pension alimentaire, l'école, la santé, la religion, etc. *** Toutes les informations recueillies sont anonymisées. L'entretien ne prend que 30 minutes !
*** Vos témoignages sont précieux, n'hésitez pas à nous contacter ! *** CONTACTS : plansparentaux@gmail.com *** MERCI DE VOTRE AIDE

Par marmar Samedi 21 mars 2015
garde amiable et pere qui veux partir

Bonjour j'ai la garde de mes 2 puce de 2 et 5 ans et lui les a 1 week end sur 2 et moitié des vacances, hors je viens d'apprendre par quelqu'un qu'il projette de partir vivre en Suisse.
Que dois je faire ?
Comment cela va se passer ?

Par Love Samedi 14 mars 2015
Voilà

Bonjour a tous et a toutes ,
J'ai 12 ans , et je voudrais vivre chez ma mère . Mes parents sont sépares , et je suis en garde alternée . A qui dois-je le dire pour que celle d'aboutisse ? Dois-je aller voir le tribunal ?
Merci d'avance pour votre aide

Par lenantais Mardi 05 juin 2012
reprendre 2eme vie

Bonjour, ma femme a 2 enfants
aujourdhui la garde est a l'amiable 1semaine / 1 semaine en étant dans la meme ville.
suaf qu'on attend un enfant et on souhaiterai changer de departemement a cause de mon travail. comment faire pour etre tranquil? être en règle. j'ai besoin d'etre rassuré pour ne pas etre bloqué a cause de la garde des enfants. avant que je lance mon préavis et me retrouve bloqué si ma femme peux pas me rejoindre. les enfants veulent rester avec leurs peres

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire