Sécurité sociale étudiante : combien ça coûte ?

Sécurité sociale étudiante : combien ça coûte ?

La rentrée dans l'enseignement supérieur oblige les jeunes à entrer dans le régime de la Sécurité sociale étudiante. Mais ce n'est pas automatique. Ni gratuit…

Vous venez de décrocher le bac et vous avez décidé d'entreprendre des études supérieures à la rentrée prochaine. Désormais, vous devez vous affilier à la Sécurité sociale étudiante. Celle-ci est obligatoire pour tous les étudiants âgés de plus de 16 ans, sauf ceux dont les parents appartiennent à certaines catégories professionnelles.

Les organismes de mutuelle étudiante

Seuls les organismes de mutuelle étudiante peuvent ainsi vous prendre en charge et assurer le remboursement de vos dépenses de santé. Vous avez le choix entre le réseau des Smer (sociétés mutualistes étudiantes régionales) et la LMDE (La Mutuelle des étudiants, anciennement MNEF).

Choisir une mutuelle le jour de son inscription

C'est en juillet, le jour de l'inscription administrative dans votre futur établissement d'enseignement supérieur, qu'il faut opter pour l'une ou pour l'autre. L'affiliation est effective pour l'année universitaire à partir du 1er octobre 2014 et jusqu'au 30 septembre 2015.

Gratuité de la Sécurité sociale pour les moins de 20 ans

La Sécurité sociale étudiante est gratuite pour les moins de 20 ans. Dans ce cas, il faut fournir une photocopie de l'attestation qui accompagne la carte Vitale des parents. Si vous avez plus de 20 ans, le montant de la cotisation à verser s'élève à 213 € (tarif 2014-2015).

Pas de cotisation pour les boursiers

Un étudiant boursier, quel que soit son âge, est exonéré du paiement de la cotisation. À lui de présenter, au moment de l'inscription, son avis conditionnel ou définitif de bourse 2014-2015.

Certains n'ont pas à adhérer à la Sécu étudiante

Adhérer à la Sécurité sociale étudiante n'est pas obligatoire pour tout le monde. Par exemple, si vous avez 19 ans et si l'un de vos parents travaille à EDF, vous dépendez encore de leur Sécurité sociale. Ce n'est qu'à partir de 20 ans que vous devrez vous inscrire au réseau des Smer ou à la LMDE et cotiser.

Autre cas particulier : si vos parents sont salariés de la SNCF, vous êtes dispensé de l'affiliation à la Sécurité sociale étudiante jusqu'à votre 28e anniversaire : vos frais de santé seront remboursés par la caisse de la SNCF.

Travailler comme salarié ouvre droit au régime général de la Sécu

Si vous travaillez pendant l'année universitaire au moins 60 heures par mois ou 120 heures par trimestre, vous êtes aussi exempté de cotisation à la Sécurité sociale étudiante, car vous dépendez du régime des salariés.

En revanche, si vous effectuez des jobs d'été ou des petits boulots occasionnels, vous devez vous y affilier.

Étudiants : quelle prise en charge et quels remboursements par la Sécu ?

La Sécurité sociale étudiante rembourse de la même façon que le régime général de la Sécurité sociale. Concrètement, elle fixe un prix pour les actes médicaux, les médicaments et les analyses, qu'elle rembourse en partie. C'est le tarif de convention (encore appelé tarif conventionné, ou tarif conventionnel).

70 % du prix d'une consultation chez un généraliste est remboursé

Une consultation chez un médecin généraliste coûte 23 €. La Sécurité sociale étudiante prend en charge 70 % de ce tarif, soit 16,10 €. Mais, depuis 1er janvier 2005, vous devrez payer une participation forfaitaire de 1 € pour chaque consultation.

Si le médecin pratique un dépassement d'honoraires, avec une consultation à 26 €, 10,9 € resteront à la charge de l'étudiant, à moins qu'il bénéficie d'une mutuelle complémentaire.

Les tarifs des complémentaires santé

Les organismes de mutuelle étudiante proposent des complémentaires santé. La LMDE offre cinq complémentaires santé, de 75 € à 639 € par an (tarifs 2014-2015).

Au sein du réseau Smer, la Smerep, Société mutualiste des étudiants de la région parisienne, propose, quant à elle, un éventail de quatre complémentaires, oscillant entre 99 € et 588 € par an (tarifs 2014-2015).

Souscrire à une complémentaire n'est pas obligatoire

Mais y souscrire n'est pas une obligation. Avant que votre enfant entame toute démarche, contactez votre propre mutuelle. Peut-être le couvre-t-elle au-delà de ses 18 ans, gratuitement ou moyennant finances. Si ce service est payant, comparez les tarifs pratiqués par votre mutuelle et la complémentaire étudiante.

Adresses utiles

La Mutuelle des étudiants (LMDE)
Tél : 0969 369 601 (coût d’une communication locale à partir d'un poste fixe)
www.lmde.com

Le Réseau national des mutuelles étudiantes de proximité (emeVia)
www.emevia.com

La Société mutualiste des étudiants de la région parisienne (Smerep)
Tél : 01 56 54 36 34 (coût d'une communication locale à partir d'un poste fixe)
www.smerep.fr

Autre article : La vie quotidienne à l'école

16 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par Youg Jeudi 16 avril 2015
Pas d'accord

Bientot seuls les pauvres et les trés riches pourront faire des études.
Les trés riches, car le prix n'a pas d'importance
Les pauvres, car entre les bourses, la sécu gratuite, la cité U , et toutes les aides, citée au final ca ne coute pas grand chose.

Par Géraldine Yonne Jeudi 13 novembre 2014
Sécu sociale étudiante racket et honte

Comment réagir à cette aberration ... ma fille a eu 20 ans en septembre, elle est en 2è année de BTS. L'année dernière nous avons payé cette soi-disante sécurité sociale étudiante obligatoire, or les frais médicaux ont été pris en charge par son père et moi même avec remboursement direct par nos organismes respectifs (CPAM et RSI). J'ai décidé cette année de ne pas acquitter cette "taxe" déguisée, et aujourd'hui j'apprends que son inscription à l'examen du BTS est refusée pour défaut de paiement de la sécurité sociale étudiante, elle est même menacée de ne plus pouvoir poursuivre les cours au lycée sans paiement .....
Alors qu'en est il de cette fameuse sécurité sociale étudiante .... frais de scolarité déguisés ... mutuelle forcée ....

Par Emmanuel Côte d'or Dimanche 14 septembre 2014
Liberté, Egalité, Fraternité

Militaires, EDF, GDF, RATP, Sénat, SNCF Etc ..... .
Parlementaires, ministres, députés, voir présidents ?

Doivent-ils payer les 213 € pour l'affiliation au régime de la sécurité social étudiant de leurs enfants ?

Il y a certainement des "régimes spéciaux" !

c'est de l'égalité en France.

Je confirme il y a bien : La France et les sans dents !

Par vavava Vendredi 16 novembre 2012
HONTEUX

Entierement d'accord avec tout ce qui est dit la ...c'est une honte de faire payer aux parents d'etudiants une securite sociale à 200 euros l'année!!!
Entre les études,le logement ,taxe d'habitation,les transports et tous les autres frais de la vie quotidienne,il faut etre millionnaire aujourd'hui pour pouvoir subvenir à tous ces besoins...il serait tout à fait logique et normal que Tous les étudiants aient une secu GRATUITE!!!!!!!!!!!!!!!
Abon entendeur salut !

Par Fasters Mardi 11 septembre 2012
Pitoyable

Je suis tout à fait d'accord. C'est quand même incroyable de devoir payer autant pour être assuré!

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire