SMS : nouvel outil pour soutenir votre association préférée

SMS : nouvel outil pour soutenir votre association préférée
Il sera possible de faire des micro-dons compris entre 1 et 10 euros. - © martin-dm

Le gouvernement a lancé, mercredi 21 décembre, la première campagne de dons aux associations par SMS.

C’est une opération inédite en France. Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat chargée du numérique, a lancé avec France Générosités, le syndicat des associations et fondations, une campagne de dons par SMS au profit d’associations caritatives. L’objectif est de toucher de nouveaux donateurs.

Cette nouvelle technique de dons est déjà pratiquée dans plusieurs pays européens. Au Royaume-Uni, l’Unicef a ainsi récolté près de 6 millions d’euros en 2013 grâce à ce dispositif. En France, la loi pour une République numérique, adoptée en octobre 2016, a rendu sa généralisation possible.

Les dons sont sécurisés

Pour l’instant, seuls les opérateurs téléphoniques Bouygues Telecom, SFR et Orange ont accepté le dispositif. Les abonnés ou détenteurs de cartes prépayées peuvent faire un micro-don, entre 1 et 10 euros. Pour cela, il leur suffit de rédiger un SMS composé du mot-clé « don » suivi du montant, par exemple DON5 pour un don de 5 €, et de l’envoyer à un numéro à cinq chiffres commençant par 9, de type « 92000 », attribué à une association qui en aura fait la démarche.

Le coût d’envoi du SMS est gratuit ou inclus dans les forfaits SMS. La somme donnée est ensuite directement prélevée sur la facture mobile. « Le montant total de dons par abonné et par organisme est limité à 20 € mensuels », précise le ministère de l’Economie dans un communiqué. Et chaque donateur ne pourra pas aller au-delà de 300 € par mois. Ainsi, aucune information personnelle ou bancaire n’est demandée pour collecter les dons.

Si le donateur souhaite recevoir un reçu fiscal, à partir de 5 €, il devra renseigner ses coordonnées qui seront dès lors accessibles à l’organisme. Les dons aux associations d’intérêt général sont effectivement déductibles de l’impôt sur le revenu.

Les associations espèrent toucher les jeunes

Plus de 30 associations sont partenaires du dispositif parmi lesquelles le Secours Catholique, Emmaüs, le Secours Populaire, WWF, les Apprentis d’Auteuil, etc. Elles prévoient des campagnes de dons dans les 6 mois à venir. Dès maintenant, onze ont lancé une opération de collecte de dons et chacune s’est vu attribuer un numéro.

Voici la liste : Action contre la faim (92020), Croix Rouge française (92200), La Chaîne de l’espoir (92100), Fondation de France (92333), Mécénat chirurgie cardiaque (92109), Médecins sans frontières (92673), le Secours Catholique (92900), Solidarités internationales (92600), SOS Villages d’enfants (92345), Toutes à l’école (92006) et Unicef (92092).

En facilitant les micro-dons, le dispositif devrait toucher de nouveaux donateurs et notamment les jeunes.