Comment participer à la primaire de la gauche ?

Comment participer à la primaire de la gauche ?
De haut en bas et de gauche à droite, Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls. - © Reuters/Staff – Reuters

Le premier tour de ce scrutin se déroule dimanche 22 janvier. Tous les Français inscrits sur les listes électorales au 31 décembre peuvent voter.

Mais qui représentera le Parti socialiste à l’élection présidentielle de 2017 ? Jeudi 12 janvier sur TF1, a lieu le premier débat télévisé entre les sept candidats de la primaire organisée par le PS et des partis alliés*. Tous les Français pourront choisir la personnalité qu’ils souhaitent voir concourir à la magistrature suprême le 22 janvier, date du premier tour. Avant, dans le cas probable où aucun prétendant ne recueille plus de 50 % des suffrages exprimés, un second tour prévu le 29 janvier. 

Le PS renouvelle ainsi l’exercice de la primaire ouverte. En 2011, il avait organisé un tel scrutin, inédit en France. François Hollande en était sorti vainqueur. Le parti Les Républicains a imité le PS l’année dernière : les électeurs ont choisi François Fillon pour représenter la droite à la présidentielle.

Quelles sont les conditions nécessaires pour participer ?

Vous pouvez participer si vous êtes de nationalité française et inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre.

Certaines autres personnes peuvent voter à condition de s’être pré-inscrites avant le 25 décembre, notamment :

  • les Français obtenant la majorité entre le 1er janvier et le 22 avril 2017, veille du premier tour de la présidentielle ;
  • les adhérents de plus de 16 ans et les adhérents étrangers des partis co-organisateurs de la primaire, ou de leurs organisations de la jeunesse.

Lors de chaque tour, vous devez régler 1 euro et signer la charte suivante : « Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire. »

Les participants à la primaire de 2011 devaient approuver le même texte.

Où voter ?

Le scrutin se tient dans 7 530 bureaux de vote.

En France métropolitaine, les bureaux sont ouverts les 22 et 29 janvier de 9 à 19 heures.

Pour savoir de quel bureau vous dépendez, vous pouvez utiliser le moteur de recherche du site lesprimairescitoyennes.fr. Il suffit d’indiquer votre code postal et la voie où vous habitez pour connaître votre bureau. Attention : il ne s’agit pas forcément du bureau auquel vous êtes rattaché pour les élections officielles.

Les Français de l’étranger peuvent, eux, voter en ligne.

Les votes par procuration sont interdits.

Votre vote risque-t-il d’être rendu public ?

Les risques sont limités. Comme lors d’une élection officielle, vous votez à bulletin secret.

À l’issue de la primaire, les listes d’émargement et les cahiers de contact seront détruits.  

Selon le Code électoral du scrutin, un cahier de contacts est posé « à côté du ou des assesseurs chargés de l’émargement ». L’« électeur est invité à laisser son numéro d’ordre  [numéro attribué à chaque participant], son adresse électronique, son numéro de téléphone portable ». Si vous fournissez ces informations, vous êtes susceptible d’être contacté par le PS dans le cadre des campagnes pour les élections présidentielle et législatives.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, espère une participation comprise « entre 1,5 million et 2 millions de votants ».

* Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Manuel Valls (PS), Sylvia Pinel (Parti radical de gauche), François de Rugy (Parti écologiste) et Jean-Luc Bennahmias (Front démocrate).