Recruter une assistante maternelle

Quel salaire pour l'assistante maternelle ?
On compte 320 000 assistantes maternelles en France, qui représentent le premier mode d’accueil de la petite enfance. - © PeopleImages

Trouver une garde d’enfant à l’extérieur de son domicile, c’est devenir parent employeur, mais aussi confier à un tiers ce que vous avez de plus précieux. Voici les étapes à suivre pour sécuriser votre embauche.

1 – Recueillir des contacts

On compte 320 000 assistantes maternelles en France, qui représentent le premier mode d’accueil de la petite enfance. Attention, le terme « assistante maternelle » est réservé aux professionnelles ayant reçu l’agrément du Conseil départemental. Vous trouverez leurs coordonnées auprès des mairies, mais aussi dans les relais d’assistantes maternelles (RAM) et les Points info familles (PIF) ; pour localiser ces derniers, tapez « RAM » ou « PIF » dans l’onglet « recherche » du site de la CAF mon-enfant.fr.

2 – Conduire les entretiens d’embauche

Décisif, l’entretien d’embauche doit être préparé avec soin. « Lors du recrutement d’une assistante maternelle, une rencontre s’opère. C’est très différent de la crèche. N’hésitez donc pas à poser toutes les questions : rythme des sorties en relais pour la socialisation, punitions... Rien ne doit être tabou », conseille Sandra Onyszko, de la direction de la communication et du développement de la Fédération nationale des associations de familles d’accueil et d’assistants maternels.


« Personnellement, je suis très attentive à la façon dont l’assistante maternelle parle de l’enfant qu’elle a gardé avant. Une certaine émotion doit passer », ajoute Isabelle Duvert, fondatrice du blog de maman e-zabel.fr.

3 – Vérifier le profil de votre assistante maternelle

Parmi les documents à lui demander figurent l’agrément – il comporte une date de délivrance et le nombre d’enfants maximum qu’elle est autorisée à garder – et le contrat d’assurance de responsabilité civile professionnelle. « Le CAP Petite Enfance complet n’est pas obligatoire, mais l’assistante maternelle est tenue de réussir l’unité professionnelle n° 1 (prise en charge de l’enfant à domicile) », précise Sandra Onyszko.

4 – Rédiger un contrat de travail

« Il incombe à l’employeur de fournir le contrat de travail, mais dans la pratique, il n’est pas rare que l’assistante maternelle en propose un », indique Sandra Onyszko. Des contrats types gratuits sont téléchargeables sur le service dédié aux parents employeurs pajemploi.urssaf.fr.

Les relais d’assistantes maternelles peuvent aider à les adapter aux besoins de la famille.

Le point le plus délicat est la rémunération qui doit être mensualisée. Si vous confiez votre enfant 47 semaines par an à l’assistante maternelle, vous devez mensualiser son salaire en année complète sur 52 semaines [(Salaire horaire net x nombre d’heures d’accueil par semaine x 52) / 12]. Si la garde est inférieure à 47 semaines, le salaire est mensualisé en année incomplète [(Salaire horaire net x nombre d’heures d’accueil par semaine x nombre de semaines de garde programmées) / 12].

Pour bénéficier des aides de la CAF (prise en charge des cotisations sociales et versement du Complément de libre choix du mode de garde), déterminez un salaire inférieur ou égal à 48,80 euros brut par jour et par enfant gardé.

Si l’assistante maternelle fournit les repas, il convient de lui verser une indemnité dont le montant, à fixer librement, doit figurer sur le contrat de travail. Il s’y ajoute une indemnité d’entretien pour le matériel de puériculture et les jeux (hors couches) de 3,01 euros par jour et par enfant pour 9 heure de garde ; en dessous de 9 heures de garde, le montant de l'indemnité d'entretien ne peut être inférieur à 2,65 € (voir la convention collective des assistantes maternelles). Les sites pajemploi.urssaf.fr et casamape.fr proposent des simulateurs vous permettant d’estimer le budget mensuel requis.

5 – Déclarer votre salariée

Inscrivez-vous sur le site pajemploi.urssaf.fr avant le début de la garde à l’extérieur de votre domicile, en enregistrant les données de l’employée : état civil, numéro de Sécurité sociale, date d’agrément. Puis, à chaque fin de mois, connectez-vous à l’aide de vos identifiants pour déclarer le montant du salaire versé ainsi que le nombre d’heures travaillées. Le service Pajemploi édite le bulletin de salaire.