Orientation des jeunes : comment l’améliorer ?

Orientation des jeunes : comment l’améliorer ?
Le Cese a décidé d’inviter les citoyens à soumettre leurs idées pour améliorer l’orientation des jeunes. - © Nastco

Le Conseil économique, social et environnemental invite les citoyens à proposer leurs solutions pour améliorer l’orientation des jeunes. La consultation en ligne est ouverte jusqu’au 23 février.

« Orientation des jeunes : quelles solutions ? ». C’est le thème de la première consultation citoyenne lancée le 8 janvier par le Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Peu connue du grand public, le Cese constitue la troisième assemblée constitutionnelle de la République après l’Assemblée nationale et le Sénat. Composé de 233 membres désignés pour cinq ans et représentant la société civile (syndicats, représentants du patronat, des agriculteurs, des professions libérales, de la vie associative…), il a un rôle consultatif. Il peut être saisi par le gouvernement, les présidents de l’Assemblée nationale ou du Sénat pour donner son avis sur de futures lois ou s’auto-saisir d’un sujet qui mérite selon lui la réflexion de la société civile.

Une consultation sur six thématiques

Le Cese a décidé d’inviter les citoyens à soumettre leurs idées pour améliorer l’orientation des jeunes jusqu’au 23 février prochain. Pour participer, il suffit de se rendre sur la plateforme en ligne, https://participez.lecese.fr. La réflexion porte sur six questions :

  • Comment l’offre de formation peut permettre un réel choix d’orientation ?
  • Comment éviter que les stéréotypes de sexe ne conditionnent les choix d’orientation ?
  • Comment mieux accompagner les jeunes dans leur parcours ?
  • Comment réduire le stress suscité par l’orientation ?
  • Comment faciliter l’insertion professionnelle des jeunes ?
  • Comment décider, et non pas subir, son orientation ?

Il est également possible de participer en votant pour les contributions que vous jugez les plus pertinentes.

A quoi la consultation va-t-elle servir ?

Elle alimentera le projet d’avis sur « L’orientation des jeunes » qui sera soumis au vote de l’assemblée plénière du Cese le 11 avril prochain. Les 60 contributions les plus soutenues sur la plateforme recevront une réponse officielle et argumentée de la part du Cese. Le Conseil s’engage à ce qu’elles soient portées auprès des pouvoirs publics.

Pendant toute la durée de la consultation, des événements seront organisés sous la forme d’ateliers-relais.