Combien coûte un divorce ?

Combien coûte un divorce ?

Un divorce a un coût, notamment en raison des frais d'avocat. Mais certaines aides existent...

Il faut savoir qu'un divorce n'est pas gratuit. La principale dépense est liée aux frais d'avocat. Leurs honoraires sont libres et ils varient en fonction de la notoriété du cabinet et de la complexité des dossiers. Plus une séparation est conflictuelle, avec des contentieux à répétition, plus ils seront élevés.

Frais d'avocats : forfait ou tarif horaire

Certains travaillent au forfait. Dans ce cas, un montant est fixé pour l'ensemble du divorce. Cette solution est généralement choisie pour les séparations simples. En revanche, un tarif horaire est souvent proposé pour suivre les divorces contentieux.

Les cas de figure étant multiples, il est très difficile de donner une fourchette de prix. En moyenne, il faut compter entre 1 000 et 4 000 € de frais d'avocat en province. À Paris, les tarifs sont plus élevés.

Ces sommes recouvrent les consultations, le dépôt de requête, l'assistance et la représentation pendant les audiences, la préparation du dossier…

Afin de permettre au justiciable de connaître le montant des honoraires d’avocat, la loi du 13 décembre 2011 relative à la répartition des contentieux et à l’allègement de certaines procédures juridictionnelles prévoit, depuis le  1er janvier 2013, pour les procédures de divorce, l’établissement d’une convention d’honoraires entre l’avocat et son client.

Le ministère de la justice devait par ailleurs diffuser des barèmes d’honoraires pour permettre aux couples de connaître les prix pratiqués, mais aucun arrêté n’a été actuellement publié.

Il faut aussi ajouter les frais de notaire si vous devez partager des biens immobiliers. Là, tout dépend de l'importance du patrimoine existant.

L'aide juridictionnelle est possible

Les personnes disposant de faibles revenus peuvent demander l'aide juridictionnelle. Cette aide de l'État est accordée aussi bien à l'époux demandeur qu'au défendeur. Il suffit de s'adresser au bureau d'aide juridictionnelle auprès du tribunal de grande instance dans le ressort duquel se trouve votre domicile.

L'aide juridictionnelle donne droit au concours des auxiliaires de justice (avocats, huissiers, etc.) et leur rémunération est prise en charge par l'État. Selon les ressources, une aide totale ou bien partielle peut être attribuée.

Autre article : Divorce : quelles conséquences sur la famille ?

26 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par azerty78 Lundi 14 avril 2014
a

Bonjour ,

Il serait bon aussi d'avoir l'avis d'hommes trompés , bafoués et humiliés régulièrement par leur conjoint . S'il est vrai que des hommes en viennent aux mains , les sévices verbaux sont aussi importants et moins faciles à déceler par la police . De plus , il existe des hommes battus , mais là encore il y a peu de réactions sur cette page .
J'en suis à ma demander pourquoi les hommes demandent le divorce ;
Peut-être pour retrouver le calme.........

Par annaelle0 Vendredi 19 juillet 2013
divorcer pas cher

Bonjour,
l'article est tres interessant. Je voudrais ajouter que le tuyau pour reduire le cout total d'un divorce est de reduire ses frais d'avocats.

avocat-gratuit.blogspot.fr

Par bag29 Mercredi 13 mars 2013
@seule

Conseil : partez vite vite et s'il vous tape faites constater à l'hopital ou chez un médecin déposez plainte à la gendarmerie ou au commissariat (pas une main courante hein). Le mieux serait tout de suite de se mettre d'accord sur le divorce en prenant un avocat commun.

Par seule Dimanche 03 mars 2013
Je suis mariee depuis 5mois

Je suis mariee depuis 5mois et on parle de divorce mon mari est alcoolique s inscrit sur des cites de rencontre cela lui arrive de me taper plus personne vient chez nous,heureusement on a pas d enfant ensemble dur dur a vivre

Par bag29 Vendredi 31 août 2012
Quelle justice !

Vraiment cet article est loin de la vérité,
si ce n'est par consentement mutuel, si vous vivez des desaccords, ce qui est mon cas, depuis plus de 10 ans grâce à la vitesse de la justice, de la non implication des avocats, c'est une galère sans nom. Chaque démarche coûte et est lente lente lente. Ex plus de pensions payées, frais d'avocat à payer avant qu'il ne travaille 750€ vous n'avez plus de pension, êtes dans le rouge pour élever vos enfants depuis des mois... c'est ainsi. C'est vous qui payez encore. Pour un aboutissement improbable puisque lui a les moyens de se payer un bon avocat, et pour cause il a beaucoup a perdre. Vous avez déjà perdu. Condamné aux dépends ? Jamais dans le cas de divorce, même si l'autre est en tort, c'est chacun ses frais.
Pendant ce temps qui paye pour les études des enfants,ne part jamais en vacances, n'achète rien, même en solde, ne peut faire aucun projet, ne dort plus c'est vous.
Je ne parle même pas de la liquidation, c'est encore pire.
Divorcez à l'amiable si vous pouvez, dans mon cas ce n'était pas possible.
Quand aux conséquences sur les enfants de cette désaffection générale, se sera le sujet principal des préoccupations de la société dans 10 ans quand cette génération sacrifiée sera capable de mettre des mots sur leurs maux.
Bientôt à bout de force tenant encore debout juste pour mes enfants...

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire