Le télétravail séduit de plus en plus les Français

Le télétravail séduit de plus en plus les Français
La majorité des salariés sont séduits par le télétravail. - © gpointstudio

65 % des Français travaillant dans un bureau se déclarent intéressés par le télétravail et 24 % le pratiquent déjà, d’après une enquête Ipsos dévoilée jeudi 3 novembre.

Gain de temps, facilité à concilier vie professionnelle et familiale, la majorité des salariés sont séduits par le télétravail. C’est la conclusion qui ressort de l’enquête Ipsos publiée le 3 novembre et réalisée pour Revolution@Work, un programme international sur les enjeux de la réinvention du travail de demain.

Elle a été menée en ligne, du 18 au 20 octobre, auprès d’un échantillon représentatif de 2 183 Français âgés de 16 à 75 ans, dont 849 personnes travaillant dans un bureau. Les résultats montrent que 65 % des Français travaillant dans un bureau sont intéressés par le télétravail ou le travail nomade.

Les 35 % restant justifient en général leur réponse en déclarant que leur travail ne peut s’exercer ainsi. Exercer son activité à domicile est en effet plus facile pour les métiers de services que pour certains métiers manuels.

Parmi les sondés, 24 % le pratiquent déjà (14 % de façon ponctuelle et 10 % régulièrement). Les Franciliens représentent 31 % de ces télétravailleurs, et les cadres 41 %.

Un meilleur rythme de vie

D’après les personnes interrogées, ce mode de vie contribue au bien-être. Ainsi, 70 % le plébiscitent pour avoir un meilleur rythme de vie (74 % des femmes) et 62 % pensent qu’il « favorise l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, surtout les femmes (66 %) et les 35-44 ans (68 %) ».

Travailler à domicile serait également bénéfique pour l’environnement. 79 % des sondés jugent qu’il s’agit d’une « bonne chose » pour réduire les embouteillages et 71 % considèrent que cela favoriserait la décentralisation économique hors de la capitale et des grandes villes.

Le télétravail est perçu comme « positif » pour l’entreprise (55 %) et améliore la productivité (51 %). En revanche, c’est « plutôt une mauvaise chose » pour les échanges avec d’autres professionnels (23 %) et pour les « relations entre collègues » (44 %).

D’autres solutions pour être plus efficaces

En dehors du télétravail, d’autres moyens permettant d’être « plus efficaces » sont souhaités. Les salariés plébiscitent « des horaires plus flexibles » (85 %), l’accès à des « espaces de convivialité pour favoriser les échanges » (65 %) ou encore travailler dans des espaces de coworking, cafés et autres salles de réunions partagées (62 %).