Retraite : quelles conditions pour la réversion ?

Page 1 / 2
Retraite : quelles conditions pour la réversion ?

La pension de réversion est versée au conjoint survivant (ou à l'ex-conjoint), après le décès de l'assuré. Mais il faut remplir un certain nombre de conditions pour pouvoir en bénéficier. Vérifiez si vous pouvez y prétendre.

Vous vous interrogez, et votre conjoint aussi, sur les revenus auxquels vous pourriez prétendre lorsque l'un de vous disparaîtra. Une préoccupation légitime, notamment à l’heure du passage à la retraite.

Sachez que vous pouvez éventuellement compter sur le versement d’une pension de réversion, c’est-à-dire sur le paiement d’une partie de la retraite que votre époux percevait ou aurait perçue s’il était encore en vie. À certaines conditions toutefois.

Percevoir une pension de réversion lorsqu'on est veuf

La pension de réversion du régime général n’est pas attribuée automatiquement (dans un couple lié par un Pacte civil de solidarité ou vivant en concubinage, le survivant n’y a pas droit). Pour percevoir la pension de réversion, certaines conditions doivent être réunies.

  • une condition d’âge, établie au 1er janvier 2009 à 55 ans minimum. Toutefois, l’âge reste fixé à 51 ans lorsque le conjoint est décédé avant le 1er janvier 2009 (ou disparu avant le 1er janvier 2008).
  • une condition de ressources : justifier de ressources personnelles inférieures à 19 822,40 € par an (31 715,84 € lorsque la veuve ou le veuf vit à nouveau en couple).

Les revenus professionnels pris en compte dans la réversion

Sont pris en compte les revenus professionnels (les 55 ans et plus ont droit à une déduction de 30 %), les indemnités de chômage, de maladie ou d’accident du travail, les retraites personnelles de base et complémentaires, etc.

Les retraites de réversion versées par le régime général et d’autres régimes de base (commerçants, artisans, professions libérales sauf avocats, professions agricoles) sont exclues des ressources au moment de l’examen de l’ouverture du droit à la réversion, mais sont prises en compte pour déterminer le montant de la pension.

Le patrimoine est censé rapporter 3 %

Le patrimoine propre du demandeur (placements financiers ou biens immobiliers, sauf la résidence principale) est retenu. Il est censé rapporter 3 % de sa valeur vénale.

Ne sont pas comptabilisés les revenus perçus par le défunt, ni les revenus des placements et des biens immobiliers issus de la communauté ou provenant de la succession, ni les revenus d’épargne retraite.

167 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par Laurence 62 Mardi 06 mai 2014
réversion et remariage

Bonjour,
Et que se passe t-il en cas de remariage, j'ai beau chercher sur le net, rien n'est précis;
On a pas forcement envie de rester seul le reste de sa vie, mais le futur conjoint ou concubin, n'a peut-être pas un gros revenu.
on peu retravailler et cumuler donc je me pose la question
merci pour les réponses.

Par carri de poulet Mardi 06 mai 2014
Pourquoi les conditions de ressources ?

Cela revient à penser que le conjoint qui est mort mais qui a travaillé et cotisé toute sa vie, aura cotisé pour rien?... ou alors pour les étrangers qui arrivent sans avoir travaillé en France, ni rien cotisé et qui ont droit à une retraite par mois ? C'est ça la France et sa justice sociale ?
Cela ne devrait pas être soumis aux conditions de ressources.
Pas d'accord parce que moi, je dépasse le plafond et mon mari ayant travaillé et vécu en Suisse ce sont mes ressources que la France va juger. Est-ce normal tout ça ?

Par carotte Jeudi 20 février 2014
Et oui, le papa y a droit, même après nous avoir laissé dans la misère.

ma maman vient de décéder. Je suis fille unique. Et miracle !! : retour du papa après toutes ces années avec son formulaire de pension de réversion ! Et oui, il a le droit ,même après nous avoir laissé dans la misère. Par contre, il ne me demande pas si j'ai besoin d'aide pour les 6000 euros de frais d'obsèques ou pour les factures qu'il reste à payer (loyer , crédit voiture, EDF etc...) j'ai comme une envie de vômir Ma maman avait un ami, très gentil, qui m'a élevée. Il n'aura rien... sauf mon amour éternel. Et il dit que ça lui suffit

Par VAHINE05 Samedi 25 janvier 2014
RETRAITE DE REVERSION

Bonjour ayant 56 ans j ai procédé à la demande de pension de réversion de mon mari étant veuve depuis l'age de 44 ans. et d'une un abattement de 30% sur le salaire brut est calculé mais APRES 55 ANS donc je n y ai pas eu droit avant mes 55 ans je rappelle qu a l age du décès de mon mari j avais 2 enfants ç charge. Ensuite est compté comme rvenu les bien mobiliers et IMMOBILIER 3% est calculé sur la valeur du bien ou des bien. C est une honte mon mari a cotisé 44 ans le bien immobilier nous l'avons achetés ensemble en aucun cas ses cotisation ont servi a acheté la maison et aujourd hui quand on demande la pension de réservions il trouvent le moyen de déduire 3% sur la valeur immobilière ?? c'est HONTEUX de rajouter cette somme pour calculer le plafond les bien IMMOBILIERS ACQUIS n ont strictement rien a voir avec les cotisations sociales versées par une personne.

Par Nini93 Dimanche 22 décembre 2013
montant de opensuion de reversion ridicule

Bonour,

J'a reçu le mois dernier la réponse à ma demande de pension de reversion pour mon mari. Je n"ai droit qu'à 1,05 euro par mois !!! De qui se moque-t-on ? Mon ex mari a commencé à 14 ans comme apprenti jockey puis a changé de métier et ne s'est jamais remarié. Il doit se retourner dans sa tombe. En France, il vaut meux ne rien faire et s'inscrire à pôle emploi. On est mieux considéré.... Je suis écoeurée !

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire