Retraite : quelles conditions pour la réversion ?

Page 1 / 2
Retraite : quelles conditions pour la réversion ?

La pension de réversion est versée au conjoint survivant (ou à l'ex-conjoint), après le décès de l'assuré. Mais il faut remplir un certain nombre de conditions pour pouvoir en bénéficier. Vérifiez si vous pouvez y prétendre.

Vous vous interrogez, et votre conjoint aussi, sur les revenus auxquels vous pourriez prétendre lorsque l'un de vous disparaîtra. Une préoccupation légitime, notamment à l’heure du passage à la retraite.

Sachez que vous pouvez éventuellement compter sur le versement d’une pension de réversion, c’est-à-dire sur le paiement d’une partie de la retraite que votre époux percevait ou aurait perçue s’il était encore en vie. À certaines conditions toutefois.

Percevoir une pension de réversion lorsqu'on est veuf

La pension de réversion du régime général n’est pas attribuée automatiquement (dans un couple lié par un Pacte civil de solidarité ou vivant en concubinage, le survivant n’y a pas droit). Pour percevoir la pension de réversion, certaines conditions doivent être réunies.

  • une condition d’âge, établie au 1er janvier 2009 à 55 ans minimum. Toutefois, l’âge reste fixé à 51 ans lorsque le conjoint est décédé avant le 1er janvier 2009 (ou disparu avant le 1er janvier 2008).
  • une condition de ressources : justifier de ressources personnelles inférieures à 19 822,40 € par an (31 715,84 € lorsque la veuve ou le veuf vit à nouveau en couple).

Les revenus professionnels pris en compte dans la réversion

Sont pris en compte les revenus professionnels (les 55 ans et plus ont droit à une déduction de 30 %), les indemnités de chômage, de maladie ou d’accident du travail, les retraites personnelles de base et complémentaires, etc.

Les retraites de réversion versées par le régime général et d’autres régimes de base (commerçants, artisans, professions libérales sauf avocats, professions agricoles) sont exclues des ressources au moment de l’examen de l’ouverture du droit à la réversion, mais sont prises en compte pour déterminer le montant de la pension.

Le patrimoine est censé rapporter 3 %

Le patrimoine propre du demandeur (placements financiers ou biens immobiliers, sauf la résidence principale) est retenu. Il est censé rapporter 3 % de sa valeur vénale.

Ne sont pas comptabilisés les revenus perçus par le défunt, ni les revenus des placements et des biens immobiliers issus de la communauté ou provenant de la succession, ni les revenus d’épargne retraite.

174 RÉACTIONS À L'ARTICLE
Par BelAmi Mardi 21 avril 2015
Vous avez oublié la réversion pour les orphelins

Il ne faut pas oublier non plus la réversion pour les orphelins. Tous les régimes de retraite attribuent aussi une réversion aux orphelins. Cette aide peut être fort utile pour leur permettre de terminer leurs études.
Par ailleurs certains orphelins handicapés peuvent percevoir une réversion à vie.

Par Désabusé Vendredi 17 avril 2015
injustice sur l'attribution de la réversion

@ Pierre-Louis
je vous cite ;" Et on sait tous que c'est en travaillant qu'on gagne son pain et sa retraite. La conclusion c'est qu'il faut travailler," ....
J'ai travaillé et cotisé 175 trimestres !! et je ne touche pas un centime de réversion !!!!! et pourtant je n'ai pas une retraite " de ministre" loin de là !
Ce dont je suis pas d'accord, ce sont les inégalités d'attribution :
- dans le privé : conditions d'âge et plafond de ressources
- dans le public : aucune restriction !!!!
Donc vos leçons de morale vous pouvez les garder...
Cordialement.

Par mirabelle2954 Vendredi 17 avril 2015
Il m'a fallu attendre 3 ans avant que la réversion ne me soit versée, je n'avais que 52 ans et pas travaillé.

Juste un bémol à votre commentaire: arriverez -vous à vivre avec 1000€ par mois ??? C'est ce qu'il m'est arrivé au décès de mon mari... Il m'a fallu attendre 3 ans avant que la réversion ne me soit versée, je n'avais que 52 ans. Essayez donc et dites-moi si c'est vraiment une assurance pour les femmes qui n'ont pas travaillé !!! Je ne souhaite pas de mal à personne, mais à votre âge, vous n'avez encore pas tout compris !!! Salutations.

Par PierreLouis Mercredi 15 avril 2015
La réversion est acquise sans surcotisation pendant que l'assuré est en vie, ni réduction de la retraite de l'intéressé.

La réversion c'est comme une assurance sociale quand la veuve n'a pas de retraite parce qu'elle n'a pas travaillé. Ma femme et moi avons chacun notre retraite et toutes nos annuités requises. Ma pension est supérieure à celle de ma femme parce que nous avons choisi des métiers différents avant de nous connaître. Moi j'ai choisi ingénieur et ma femme a choisi professeure des écoles. Nous assumons chacun les conséquences de nos choix d'orientation professionnelle. Comme ma femme s'est arrêtée après le BAC, elle a commencé à travailler plus tôt que moi et elle a pris sa retraite à 55 ans avec sa retraite complète + les trimestres gratuits pour enfants. Comme j'ai fait des études il a fallu que j'aille jusqu'à 62 ans pour avoir mes annuités. Donc j'ai dû travailler plus longtemps pour avoir le même taux de remplacement. Tout ceci ce sont des choix personnels que chacun fait en son âme et conscience et en assume les conséquences. La réversion, je n'ai découvert son existence que plusieurs décennies après notre mariage lorsque ma belle mère est devenue veuve et j'en ai tiré la conclusion qu'il s'agit d'une sorte d'assurance pour les femmes qui n'ont pas travaillé. Donc lorsque je vois les gens dire qu'ils sont volés car les cotisations ont été versées et que la réversion n'est pas autant que ce qu'ils voudraient ça me fait bien rigoler parce que la réversion est acquise sans surcotisation pendant que l'assuré est en vie, ni réduction de la retraite de l'intéressé. La réversion est accordée gratuitement, il ne faut pas l'oublier. Et on sait tous que c'est en travaillant qu'on gagne son pain et sa retraite. La conclusion c'est qu'il faut travailler, en plus c'est valorisant. Et avec toutes les aides familiales, de garde d'enfant, et de trimestres gratuits pour la retraite des femmes, il est tout à fait possible de travailler et de s'assumer.

Par Zéna Lundi 30 mars 2015
CRAM et MSA. Quelle est la différence? Merci.

Bonsoir,
Je suis salariée d'une association, dans un dossier à remplir, on me demande de quel Régime d'Assurance Maladie j'appartiens. CRAM ou MSA? Et sur ma fiche de salaire, je vois CONVENTION COLLECTIVE ACCORD D'ENTREPRISE. Que devrai-je COCHER? CRAM ou MSA. Merci de m'aider à comprendre.

Votre pseudonyme apparaîtra en signature de votre réaction.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.


Règles de conduite

  • Tous les propos contraires à la Loi sont proscrits.
  • La publicité commerciale n'est pas autorisée.
  • En réagissant à cet article, vous autorisez la publication en ligne de votre contribution.
  • Une orthographe et une mise en page soignées facilitent la lecture : évitez majuscules et abréviations, pensez aux accents.
* Champ obligatoire