Rédiger un CV quand on est senior

Impayés : jusqu'à quand peut-on vous poursuivre ?

Pour trouver un emploi après 50 ans, il faut se persuader soi-même de la qualité de son profil pour rassurer et convaincre les recruteurs.

Le CV d'un senior doit impérativement retenir l'attention du recruteur. Un bon CV va à l’essentiel. Il est synthétique, clair, lisible. Un senior a intérêt à adopter un découpage en trois parties : les compétences, l’expérience professionnelle, la formation.

Dégager les points forts de son parcours professionnel

Avant de mettre son parcours professionnel en page, le candidat doit dégager ses points forts et trouver son avantage face aux autres concurrents.

Pour certains, c’est la polyvalence. Dans l'idéal, le CV doit tenir sur une page. Mais un candidat qui a de nombreuses expériences, très différentes les unes des autres à faire valoir, peut utiliser jusqu’à deux pages.

Il peut être judicieux d’avoir plusieurs CV ou d’en rédiger un spécifique, parfaitement adapté à une annonce particulièrement alléchante.

Quand on a dépassé la cinquantaine, faut-il mentionner son âge ? Les avis sont partagés. Mais sachez que les recruteurs, rompus à l’analyse des CV, calculent rapidement l’âge du candidat à partir de sa première expérience.

Entretien : mettre l’accent sur les avantages liés à l’âge

Que ce soit dans le CV, la lettre ou l’entretien, vous devez rassurer votre futur employeur et le convaincre que vous êtes la bonne personne pour ce poste.

Avant l’entretien, consultez le site de l’entreprise et relisez l’annonce. Vous devez être capable de tracer les grandes lignes de votre parcours en quelques minutes. Si nécessaire, répetez votre présentation avec un proche.

Lors de l'entretien, montrez l’adéquation de votre expérience au poste proposé (quelques années passées dans le même secteur, son aisance au téléphone, sa connaissance de tel logiciel…).

Surtout, mettez plus l’accent sur les cartes maîtresses des seniors : immédiatement opérationnels, ils sont autonomes et rassurent certains clients. Autre avantage : l’employeur n’a pas plus à redouter les congés maternité et les absences pour enfants malades…