Rédiger son CV quand on est jeune diplômé

Performing <em class="placeholder">Retirer un contenu de la page d'accueil</em> on the selected items...

Sur le marché de l’emploi, la concurrence est rude et que les entreprises reprochent souvent aux jeunes diplômés leur manque d’expérience ! Voici des conseils pour rédiger un CV performant.

Il est conseillé de soigner la forme : privilégier la clarté et la sobriété. Il est utile d’indiquer l’intitulé de son diplôme et le métier que l’on souhaite exercer, à modifier en fonction du libellé des annonces. Certains mots figurent en gras, d’autres sont soulignés. Le CV doit être lisible et bien structuré.

Mettre en avant ses stages et ses expériences associatives

Trois stages, une expérience associative et un job, c’est déjà une expérience professionnelle. Pour la valoriser, la rubrique ne s’intitule pas "Stages" mais "Expériences professionnelles et associatives".

Il ne s’agit pas de mentir : le mot stage est bien là, sous la date et non en titre de rubrique. Un impératif : bien décrire les missions exercées pendant ces périodes, en utilisant les mots-clés du secteur (reporting, arrêtés et clôtures comptables, valorisation, calcul d’efficience, budget…).

Il est également important de mentionner les expériences associatives, synonymes de valeurs et d’esprit d’initiative, qui peuvent éveiller la curiosité du recruteur et lui donner envie de rencontrer le candidat.

Préciser ses compétences informatiques et linguistiques

Autres atouts : les compétences informatiques et linguistiques, qui, comme les autres rubriques, doivent toujours être décrites précisément.

Indiquer son niveau dans chaque langue (très bon, bon, courant ou scolaire), et le cas échéant, mentionner son niveau TOEIC (Test of English for International Communication). Ne pas oublier d'indiquer un séjour d’études à l’étranger, qui est toujours apprécié des recruteurs.

À la rubrique "Loisirs", on peut évoquer ses voyages qui montrent l'ouverture au monde et la pratique d’un sport collectif, le volley, révélateur d’un esprit d’équipe. D’autres citent la pratique d’un instrument de musique, le nombre d’années d’exercice ainsi que le nombre de concerts donnés.

Arriver confiant à l’entretien d'embauche

Avant de se rendre à un entretien d’embauche, il est recommandé de consulter le site de l’entreprise, de relire l’annonce, de chercher des informations complémentaires et, le cas échant, d’envoyer quelques messages à des contacts qui ont fait des stages ou qui travaillent dans cette société. Histoire d’en savoir plus sur sa culture, son organisation, ses projets.

Le recruteur demandera certainement au candidat de se présenter en quelques minutes. Pour se préparer, ce dernier peut relever les points forts de son cursus, repérer le stage qui correspond le mieux à la description du poste, noter toutes les compétences qu’il a su développer et qui lui semblent nécessaires à l’exercice de la fonction demandée.

Le jour J, il enfile son costume, noue sa cravate et affiche son plus beau sourire. Bien calé sur sa chaise, le candidat écoute attentivement son interlocuteur, répond à ses questions et en pose lui-même. En essayant de faire passer ce qui intéresse un employeur : enthousiasme, envie, capacité à évoluer…