Personnaliser sa lettre de motivation

Batch operation process

Rédiger une lettre de motivation suppose de lire attentivement l’annonce, de consulter le site de l’employeur et de réfléchir à son parcours.

Certains recruteurs disent ne pas les lire, d’autres y attachent de l’importance. Il est donc préférable de soigner sa lettre de motivation qui fait parfois la différence entre des centaines de candidats.

Il existe une règle d’or pour réussir ce type de lettre : se mettre à la place de l’autre. Le recruteur reçoit des milliers de courriers chaque année, dont beaucoup se ressemblent. Facilitez-lui la tâche, par exemple en rappelant la référence de l’annonce, en étant synthétique.

Personnaliser sa lettre de motivation

Personnaliser une lettre de motivation, c’est l’adapter à sa cible. En premier lieu, il importe de l’adresser à une personne précise. Ensuite, il faut se renseigner en consultant le site Internet de l’employeur. Vous y glanerez de précieuses informations sur les activités ou les projets de la structure.

Si vous postulez au service des espaces verts d’une mairie, il est bon de connaître leur superficie (est-elle importante ?) et la politique dans ce domaine.

Si vous avez été en contact avec cette entreprise, association ou collectivité, mentionnez-le. Vous avez pu, par exemple, rencontrer l’un de ses collaborateurs dans un stage ou lors d’une conférence.

Parler de soi

Personnaliser sa lettre, c’est aussi parler de soi. Si on répond à une annonce, en aucun cas on ne peut envoyer une lettre type, il faut montrer qu’on a bien lu l’annonce et choisir dans son expérience des éléments qui correspondent. S’il s’agit d’une candidature spontanée, il faut mettre en avant quelques points clés du parcours.

Dans les deux cas, vous choisirez des éléments en rapport avec le poste visé : une spécialisation dans une formation, un stage, une expérience professionnelle ou associative, un logiciel, une langue ou des qualités…

Une secrétaire peut indiquer qu’elle a pris l’initiative de créer une base de données répertoriant les clients et prospects de sa société.

Mettre en avant ses motivations et ses diplômes

Expliquez votre motivation, qui peut concerner le secteur, le type de structure (une PME à taille humaine, une collectivité au service de l’intérêt général…), le poste lui-même…

Un débutant indiquera son diplôme sans oublier le semestre effectué à l’étranger et les stages auxquels il a participé, une expérience associative ou un job d’été, et bien sûr la date à laquelle il sera libre.

Inutile, en revanche, de parler de votre vie privée et de vos difficultés, de mentionner que vous êtes allocataire du RSA sauf s’il s’agit d’un contrat aidé.

Attention à la rédaction de sa lettre

Pas de lettres fleuves ! Le courrier doit être bien structuré, avec des paragraphes bien aérés et des phrases courtes. N’oubliez pas de signer. Pour cela, il suffit d’indiquer votre prénom et votre nom. Et attention aux détails :

  • si votre interlocuteur est identifié, utilisez le terme "Madame" ou "Monsieur" dans la formule de politesse et non le standard "Madame, Monsieur" ;
  • si vous utilisez des "copiés collés", veillez à ce que les différents morceaux soient écrits dans la même taille et la même police de caractères, sans espace superflu ;
  • soignez l’orthographe : relisez votre courrier avant de l’envoyer. Si vous êtes fâché avec l’orthographe, faites-le relire par un proche.

Dans tous les cas, rédiger une bonne lettre suppose d’y consacrer du temps. Du temps qui ne sera pas perdu.

Quelques conseils pour présenter sa lettre

L’attention portée à la rédaction d’une lettre prouve votre motivation. Aussi est-il essentiel de peaufiner votre courrier.

Manuscrite ou tapée ?

D’une façon générale, il faut se conformer à ce qui est demandé par l’employeur. Sauf si celui-ci indique qu’il souhaite une lettre manuscrite, il est préférable de la taper. Sauf s’il exige qu’elle arrive par courrier, mieux vaut utiliser le courrier électronique, qui facilite son travail et celui du candidat.

En pièce jointe ou dans le corps du courriel ?

Les deux sont possibles. La lettre en pièce jointe offre l’avantage d’être plus agréable à lire, car elle conserve la mise en page intacte. Ce fichier peut être nommé de la façon suivante : lmp.nom.doc (pour lettre de motivation, (p) première lettre du prénom, puis le nom entier : par exemple, lmp.durand.doc pour Paul Durand).

Il est toutefois préférable de rédiger la lettre dans le corps d’un courriel, ce qui évite au recruteur de devoir ouvrir deux fichiers. N’oubliez pas de préciser l’objet du courriel, en indiquant la référence de l’annonce (réponse à l’annonce parue à telle date sur tel site, réponse à l’annonce de comptable parue dans tel journal) ou votre profil (candidature d’une secrétaire de direction expérimentée).

Pour aller plus loin, consultez nos modèles de lettres.