Les métiers qui recrutent en 2017

Les métiers qui recrutent en 2017
Les serveurs sont parmi les métiers les plus demandés. - © andresr

Les perspectives d’embauches dans les entreprises sont meilleures en 2017 que l’année passée. Au total, près de 2 millions de recrutements sont prévus, selon une étude de Pôle emploi.

C’est une bonne nouvelle pour l’emploi ! L’enquête annuelle « Besoins en main-d’œuvre » de Pôle emploi*, publiée mercredi 19 avril, annonce une hausse de 8,2 % des projets de recrutements des entreprises par rapport à 2016. Soit 149 200 embauches supplémentaires envisagées. Il s’agit du niveau « le plus fort jamais observé » depuis 2002, s’est félicité à l’AFP Stéphane Ducatez, directeur des statistiques et des études de l’opérateur public.

Au total, 1 976 500 recrutements sont prévus d’ici la fin de l’année. Dans le détail, 58 % concernent des emplois durables (CDD de plus de six mois et CDI), soit deux points de plus qu’en 2016. L’étude note également « une forte progression » des embauches potentielles pour des emplois non saisonniers, 115 000 exactement, soit 10,6 % de plus. Autre enseignement clé : les très petites entreprises, employant de 1 à 4 salariés, prévoient d’embaucher davantage cette année (+ 14 %). Celles de moins de 10 salariés comptent d’ailleurs pour 45,9 % des projets de recrutement.

Les services concentrent les intentions d’embauche

« Les services aux particuliers rassemblent 40 % des intentions d’embauche », quand les services aux entreprises en concentrent un quart. Près des deux tiers des prévisions concernent donc ces deux secteurs. Des intentions qui sont même en hausse par rapport à 2016 (respectivement + 5,7 et + 9,3 %). Parmi les profils recherchés, les services aux particuliers ont notamment besoin d’aides à domicile et d’aides ménagères. Quant aux services aux entreprises, les opportunités sont nombreuses pour les cadres avec des postes d’ingénieurs, responsables informatiques, cadres R&D informatique, etc.

Le BTP prévoit aussi d’embaucher davantage en 2017 (+ 22,5 %), confirmant ainsi la tendance observée l’an passé (+12,4 %). « Les besoins en main d’œuvre dans l’industrie (8 % des projets) sont en hausse de 8,7 % », ajoute l’étude. Les deux tiers des projets dans ce secteur « proviennent d’une activité supplémentaire (surcroît d’activité, remplacement d’un salarié) ».

Le top 12 des profils les plus recherchés

  1. les agents d'entretien de locaux ;
  2. les serveurs de café et de restaurants ;
  3. les aides, apprentis et employés de cuisine ;
  4. les professionnels de l'animation socioculturelle ;
  5. les aides à domicile et aides ménagères ;
  6. les aides-soignants ;
  7. les ouvriers non qualifiés de l'emballage et les manutentionnaires ;
  8. les artistes (musique, danse, spectacles...) ;
  9. les cuisiniers ;
  10. les employés de libre-service et de l'hôtellerie ;
  11. les ingénieurs, cadres du secteur de la recherche et du développement en informatique ;
  12. les vendeurs dans le domaine de l'habillement, du luxe ou encore du sport.

Les régions en demande d'embauche

Où se situent les gisements d’emplois ? Ils se concentrent dans les grandes métropoles, l’arc atlantique et le Sud-Est. Parmi les professions les plus demandées, figurent les viticulteurs, cueilleurs, agents d’entretien, serveurs, et professions de l’animation culturelle.

 

Difficultés à trouver les bons profils dans l’industrie et la construction

Cependant, les employeurs anticipent davantage de difficultés de recrutement : la part des projets « difficiles » s’établit à 37,5 %, contre 32,4 % en 2016. Des difficultés rencontrées notamment dans la construction et l’industrie en raison d’un manque de candidats ou d’une inadéquation de ces derniers avec le poste, comme les métiers de carrossier automobile et de couvreur.

En 2016, les intentions d’embauche se sont réalisées dans huit cas sur dix.

* 436 200 entreprises ont répondu à l’enquête de Pôle emploi, qui décrit les besoins pour 200 « familles » de métiers, dans 24 secteurs d’activité et 412 bassins d’emploi.