Étudiants : les bons plans pour arrondir ses fins de mois

Étudiants : les bons plans pour arrondir ses fins de mois
Pas besoin d’être élève vétérinaire pour faire du petsitting, il suffit d’avoir eu soi-même un animal de compagnie. - © hedgehog94

Quand les études ne donnent pas la possibilité d’exercer un travail régulier, même à temps partiel, restent les missions ponctuelles. Où les trouver et pour quelle rémunération ?

Selon la dernière enquête de l’Observatoire national de la vie étudiante, près de la moitié des étudiants exercent une activité rémunérée : travail régulier ou petits boulots occasionnels. Pour ceux qui privilégient la flexibilité – car leur disponibilité varie en fonction des périodes d’examens, de stages ou de congés –, voici cinq pistes à envisager en s’aidant des sites de mise en relation avec des employeurs-clients.

Le babysitting

C’est un classique. Les garçons, comme les filles, peuvent s’occuper d’enfants pour une soirée ou le temps d’un anniversaire, le samedi après-midi... Étudier dans le médicosocial ou avoir une expérience d’animateur dans un centre de loisirs augmentent les chances d’être choisi par les parents.

Comment trouver ? Ceux qui ne veulent pas s’engager pour des sorties d’école régulières peuvent s’inscrire sur les sites Babychou ou Yoopala pour développer leur clientèle partout en France.

Pour combien ? Selon le lieu, ses références et le nombre d’enfants gardés, on peut gagner entre 8 et plus de 12 euros l’heure payés souvent directement par les parents, qui s’engagent théoriquement à déclarer eux-mêmes leur employé.

Le petsitting

Promener un chien, nourrir et câliner un chat en l’absence de ses maîtres, dormir sur place pour les garder ou les accueillir chez soi... Pas besoin d’être élève vétérinaire, il suffit d’avoir eu soi-même un animal de compagnie !

Comment trouver ? Par des sites de mise en contact entre propriétaires d’animaux et petsitters, comme Animaute, DogBuddy, DogVacances ou Holidog. Ces sites incluent une assurance vétérinaire, et parfois une assistance pour appeler en cas de difficulté.

Pour combien ? Compter entre 5 et 13 euros par jour et par animal pour une garde chez soi, entre 13 et 16 euros par jour pour une garde au domicile du client. Une promenade ou une visite (trente minutes) rapporte 5 à 7 euros. Le statut de micro-entrepreneur est conseillé pour facturer directement le client, si les gardes se multiplient.

La conciergerie

Garder les clés d’une location saisonnière pour les remettre aux occupants, établir l’état des lieux, parfois faire le ménage, porter le linge de maison au pressing... Des services de conciergerie se sont créés pour les propriétaires de meublés touristiques. Avis aux jeunes souriants et débrouillards, parlant au moins l’anglais !

Comment trouver ? Sur les sites des start-up BnbLord, Bnbsitter, Wehost ou dans un kiosque Lulu dans ma rue à Paris.

Pour combien ? L’étudiant micro-entrepreneur facture ses services à la start-up soit à la mission (8 à 15 euros par groupe de touristes accueillis), soit à l’heure (11 euros environ) ; avec des majorations le dimanche, la nuit ou pour une demande de dernière minute (12 ou 15 euros).

L’accueil du public

Les salons, matchs, festivals, et les entreprises de street-marketing emploient hôtes et hôtesses pour une ou plusieurs journées, afin d’accueillir du public ou promouvoir un produit. Les garçons, moins nombreux à postuler, peuvent avoir plus de chance d’obtenir une mission. La présentation doit être soignée. Un tatouage, un piercing peuvent être rédhibitoires.

Comment trouver ? Sur les sites des agences d’intérim ou sur des sites spécialisés qui regroupent les annonces d’employeurs, comme Accueiljob, Carriere-hotesse ou Hotessejob.

Pour combien ? Le salaire net se situe dans une fourchette de 9 à 12 euros d’euros l’heure, avec parfois des indemnités de transport et de repas en plus.

La livraison à vélo

Livrer des plats cuisinés, sac isotherme au dos, c’est possible dans toutes les grandes villes. Il faut posséder son deux-roues et déposer une caution d’environ 150 euros pour le sac et le coupe-vent aux couleurs de la société.

Comment trouver ? Chez Deliveroo, Foodora, Stuart ou UberEATS.

Pour combien ? Les livreurs micro-entrepreneurs sont rémunérés soit à la livraison (5 euros ou 5,75 euros à Paris chez Deliveroo), soit à l’heure (7,50 euros + 2 euros par course chez Foodora). 

Et aussi sur Dossier familial