Emploi des cadres : l’Apec prévoit une hausse des embauches dès 2015

Emploi des cadres : l’Apec prévoit une hausse des embauches dès 2015
L'Apec prévoit près de 177 000 embauches de cadres en 2015. - © baona

Les recrutements de cadres devraient augmenter de 4% en 2015 pour concerner près de 177 000 embauches. En 2016, le nombre de recrutements atteindra celui d’avant la crise de 2008-2009, avant de le dépasser en 2017, prédit l’Apec. 

Dans son dernier rapport, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), donne des bonnes raisons de se réjouir sur le marché du travail. Dans ses « prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France » publiées le vendredi 10 juillet 2015, l’organisme table pour un volume total de 176 900 embauches pour l’année 2015, soit une hausse de 4%. L’association revoit alors à la hausse ses chiffres de février dernier, qui estimaient entre 162 000 et 186 000 le nombre d'embauches de cadres pour l’année 2015.

« Dans un contexte économique plus favorable, le marché de l’emploi cadre devrait progressivement retrouver son dynamisme », souligne le directeur général de l’Apec, Jean-Marie Marx. Mieux, dès 2016, le recrutement de cadres devrait retrouver son niveau d’avant la crise économique de 2008-2009. « A partir de 2016, les effets d’un cercle économique vertueux, avec notamment la reprise de l’investissement, se traduiraient par une augmentation sensible des recrutements de cadres. », complète Jean-Marie Marx.

Une reprise économique accompagnée d’une relance des investissements

Les semestres à venir seront placés sous le signe de la reprise économique. « Cette embellie fait consensus parmi les principaux instituts de conjoncture  (OCDE, FMI, Eurostat, Insee...) », souligne l’Apec. La diminution du prix des énergies fossiles aura permis une progression du pouvoir d’achat des ménages, poursuit l’organisme.

« Les entreprises, quant à elles, devraient tirer parti de la baisse du prix du pétrole et de la dépréciation de l’euro avec une facture énergétique moins élevée et des exportations plus soutenues (+ 5,2 % en 2015). Dans ce contexte, on assisterait à un redémarrage de l’investissement générateur d’un nouveau cycle de croissance : le PIB progresserait de 1,5 % en 2016 (…). A l’horizon 2017, la croissance économique devrait s’établir à +1,7 %. »

La hausse des embauches découlerait donc des « investissements, (de) la croissance et (des) départs à la retraite de cadres en poste ». Les secteurs de l’énergie, de l’industrie manufacturière et les services marchands sont ceux qui draineront le plus d’embauches pour les années à venir. « En 2015, l’horizon devrait s’éclaircir », note l’Apec… qui complète ensuite « sauf évènement d’ampleur tel que la sortie de la Grèce de l’union monétaire européenne ».

Et aussi sur Dossier familial