Les avantages du congé parental

Conditions de travail

Le congé parental est ouvert à tout salarié qui justifie d'un an d'ancienneté. Aucune rémunération n'est prévue, mais vous pouvez bénéficier du complément de libre choix d’activité (CLCA).

Tout salarié, homme ou femme, qui a un an d'ancienneté dans l'entreprise peut demander un congé parental d'éducation à la naissance (ou l'adoption) d'un enfant. L'employeur ne peut pas le lui refuser. Le salarié peut également demander une réduction de sa durée de travail.

Le congé parental, pour un an renouvelable

Ce congé, d'une durée d'un an au plus, peut être prolongé deux fois pour cesser au plus tard au 3e anniversaire de l'enfant ou de son accueil au foyer. On peut aussi, et c'est moins connu, passer à temps partiel pour une durée comprise entre 32 heures et 16 heures par semaine.

En cas de maladie, accident ou handicap grave de l'enfant, le congé ou le temps partiel peut être prolongé d'un an.

Peu de démarches sont à la charge du salarié, si ce n'est informer l'employeur par lettre recommandée avec accusé de réception du point de départ et de la durée du congé ou de la période d'activité à temps partiel :

  • un mois avant la fin du congé de maternité ou d'adoption ;
  • deux mois avant, si les congés ne s'enchaînent pas immédiatement.

Pour le renouvellement du délai d'un an, la même démarche est à entreprendre un mois avant la fin de la période considérée. À l'issue du congé, le salarié retrouve son emploi ou un emploi similaire assorti d'une rémunération équivalente.

Le congé parental est modifiable en cas de baisse des ressources

La loi prévoit qu'en cas de baisse des ressources du ménage ou de décès de l'enfant, le salarié a trois possibilités : soit reprendre son activité initiale, soit transformer le congé en activité à temps partiel, soit modifier la durée du temps partiel choisi, avec l'accord de l'employeur.

Le salarié doit alors adresser une demande motivée à son employeur, un mois avant la date d'effet souhaitée.

Le salarié peut également pendant son congé et à son initiative, suivre une formation professionnelle.

Pas de rémunération, mais une aide de la CAF

Pendant le congé parental d'éducation, le contrat de travail est suspendu, aucune rémunération n'est due, sauf si la convention collective le prévoit. C'est pourquoi il est utile de contacter sa CAF pour obtenir le complément de libre choix d’activité (CLCA) pendant cette période.

Attention, une réforme du congé parental s'appliquera à compter du 1er octobre 2014.