Huit erreurs à éviter pour être indemnisé par Pôle emploi

Huit erreurs à éviter pour être indemnisé par Pôle emploi
Si elles correspondent aux critères définis avec le conseiller, vous ne pouvez pas refuser deux offres sans vous exposer à une radiation. - © g-stockstudio

Pour être indemnisé le plus longtemps possible, il convient de respecter les règles de Pôle emploi. Voici la liste de ce qu’il faut éviter de faire.

1 – Tarder à s’inscrire à Pôle emploi

Cela risque de repousser la date d’effet de votre indemnisation. L’idéal est de réaliser cette démarche dès le lendemain de votre dernier jour de travail. Cette date d’inscription sera retenue même si vous n’avez pas pu fournir tous les justificatifs, notamment l’attestation Pôle emploi remise par l’employeur. Mais ne tardez pas à les transmettre car votre dossier doit être complet pour être traité.

Cette inscription s’effectue aussi en ligne, sur pole-emploi.fr : vous créez votre espace personnel, et vous déposez vos justificatifs numérisés. Si vous ne disposez pas de l’équipement nécessaire, des postes informatiques et des conseils sont disponibles dans les agences Pôle emploi.

2 – Négliger les entretiens avec votre conseiller

Dès votre inscription, vous êtes convoqué à un entretien pour faire le point sur votre profil et le poste recherché (salaire, zone géographique...). D’autres rendez-vous ou ateliers suivront (art du CV, préparation aux entretiens d’embauche...). Vous en êtes averti au moins huit jours à l’avance. Votre présence à ces rendez-vous (ou à la visite médicale) est obligatoire, sous peine d’être radié de la liste des demandeurs d’emploi et de ne plus percevoir l’allocation chômage.

Il est toutefois possible de demander à modifier l’horaire avec votre conseiller, et d’être absent si vous justifiez d’une bonne raison, preuve à l’appui (panne de voiture, rendez-vous pour un poste...). Vous avez aussi le droit d’être en vacances (35 jours maximum par an, au-delà les allocations sont suspendues), vous devez informer Pôle emploi à l’avance de ce changement de situation.

3 – Oublier la déclaration mensuelle à Pôle emploi

Entre le 28 du mois et le 15 du mois suivant, vous devez actualiser votre dossier. Même si votre situation n’a pas évolué, vous êtes tenu de répondre aux questions (avez-vous repris une activité, êtes-vous en arrêt maladie...), qui ont des conséquences sur votre indemnisation.

Signalez aussi tout changement d’adresse, car si le courrier envoyé chez vous est retourné à Pôle emploi, votre indemnisation sera bloquée, le temps que vous régularisiez la situation.

4 – Omettre de signaler une reprise d’activité

Vos périodes de travail non déclarées ne seront pas prises en compte pour l’ouverture d’une nouvelle période d’indemnisation. De plus, vous risquez d’être radié.

5 – Ne pas chercher d’emploi

Des contrôles aléatoires sont organisés pour vérifier que vous cherchez un poste. Conservez copie des annonces auxquelles vous répondez, des candidatures envoyées, gardez trace des entretiens passés avec des employeurs, des inscriptions en agence d’intérim...

6 – Retoquer toutes les offres d’emploi

Si elles correspondent aux critères définis avec le conseiller, vous ne pouvez pas refuser deux offres sans vous exposer à une radiation. Lorsque vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi depuis plus de six mois, vous devez accepter des offres avec un salaire inférieur de 15 % à votre rémunération antérieure, et jusqu’à une heure de transport (ou 30 km) de chez vous.

7 – Refuser une formation

Si vous en avez accepté le principe avec votre conseiller, et que le financement a été prévu, vous ne pouvez plus revenir en arrière sous peine d’être radié pour 15 jours minimum.

8 – Ne pas rembourser les trop-perçus

Si vous cherchez à y échapper (notamment parce que vous avez dépensé les allocations versées en trop), votre indemnisation sera bloquée, et Pôle emploi sera en droit de saisir la justice pour récupérer ce que vous lui devez par le biais d’une saisie sur compte bancaire.

« Réagissez au plus vite après votre radiation »

Valérie Lebarilier, conseillère en gestion des droits, à l’agence Pôle emploi de Montataire (Oise)

« Si vous êtes radié, vous en êtes averti par un courrier dans votre espace personnel sur pole-emploi.fr. Il précise le cas échéant le délai à respecter avant de pouvoir vous réinscrire, et pendant lequel vous ne percevrez pas les allocations (votre indemnisation sera prolongée d’autant). Pour demander la levée de cette sanction, écrivez, par courriel ou courrier postal, au directeur de l’agence dont vous dépendez, pour vous justifier (par exemple, si vous avez raté un rendez-vous avec lui, expliquez les raisons de votre absence), en joignant les preuves dont vous disposez. Il faut impérativement formuler cette demande par écrit.

Parfois, si vous l’adressez dans les quinze jours, et que vous avez par exemple simplement oublié la déclaration mensuelle, le conseiller peut vous réinscrire sans délai, de façon à ce que vous perceviez l’allocation mensuelle, même si c’est avec un peu de retard. Sinon, vous devrez attendre le mois suivant pour vous réinscrire, ou plus longtemps, si vous êtes radié pour une certaine durée (par exemple 2 mois). En dernier recours, vous pouvez aussi soumettre votre requête au médiateur de Pôle emploi. »