Louer une voiture à l’étranger en toute sérénité

Louer une voiture à l’étranger en toute sérénité
Louer une voiture dans un pays hors Union Européenne nécessite de prendre certaines précautions : munissez-vous d'un permis international, vérifiez l'âge et le nombre d'années de permis requis, et lisez bien le contrat de location et l'assurance proposés. - © BraunS

L’heure des vacances approche et si vous prévoyez de vous rendre à l’étranger et de louer une voiture sur place pour vos déplacements, voici quelques conseils afin de dénicher la bonne offre et d’éviter les mauvaises surprises.

Si louer une voiture en France est une simple formalité, à l’étranger, cela peut être une autre paire de manche surtout si vous voyagez hors des frontières de l’Union européenne. Dans ce cas, il peut y avoir des surprises, notamment à cause de la réglementation. D’où l’intérêt de s’informer en amont sur les conditions de location sur place.

Quel permis faut-il ?

La question du permis de conduire est la première à se poser. Pour les locations de voiture au sein des pays de l’Union européenne, le permis de conduire français est suffisant. Au-delà, un permis international peut être nécessaire. Le mieux pour le savoir, est de consulter le site de l’ambassade de France locale.

Si le permis international est demandé, soyez prévoyant. Il faut plusieurs semaines pour l’obtenir. N’oubliez pas d’emporter votre permis français avec vous : les deux vont de pair.

Autre point à vérifier : l’âge requis pour louer un véhicule. Dans certains pays, il est exigé que les conducteurs aient 21 ans au moins et un an (voire deux ans) d’antécédent de permis. Parfois, une assurance spécifique est obligatoire pour les jeunes conducteurs.

Trouver le bon prestataire

À qui s’adresser pour louer aux meilleures conditions ? Comparer les offres des loueurs sur les sites des courtiers ou des comparateurs en ligne est un bon moyen de se faire une idée et de cibler rapidement les meilleures offres du marché. Si l’on est déjà sur place, on peut s’adresser aux petits loueurs indépendants. Leurs flottes de véhicule sont moins récentes, mais souvent moins chères. On peut aussi jouer la carte de la location entre particuliers, peu onéreuse, mais beaucoup plus aléatoire.

Une attention particulière doit être portée au contrat de location. Si la réglementation européenne oblige les loueurs à afficher un tarif tout compris, ce n’est pas toujours le cas ailleurs. Attention aux « extras » : taxes de prise en charge à l’aéroport, frais de parking avant la location, etc. et aux pratiques locales (véhicule livré avec réservoir semi vide, etc.).

Étudiez également scrupuleusement la couverture d’assurance qui vous est proposée. Dans certains pays ou la conduite présente des risques, un rachat de franchise est alors vivement recommandé. Enfin, n’oubliez pas que le fait de régler votre location avec une carte de crédit vous ouvre droit à certaines prestations, susceptibles de se substituer à celles proposées par les loueurs (rachat de franchise, assistance juridique, rapatriement, etc.). Ces services sont plus ou moins généreux selon le niveau de votre carte, haut de gamme ou pas.