Les miroirs routiers sont interdits hors agglomération

Hors agglomération, une commune ne peut pas installer un miroir routier pour améliorer la visibilité aux intersections.

 

Les communes qui ont mis en place des miroirs routiers lorsqu’un chemin rural ou une petite route d’accès à une habitation débouche, sans visibilité, sur une route départementale sont dans l’illégalité.

Les dispositions réglementaires régissant la signalisation routière (arrêté du 7 juin 1997 modifié) interdisent strictement l'installation de miroirs routiers hors agglomération, car il est difficile, à travers un miroir, d’apprécier correctement la distance et la vitesse des véhicules. De plus, la nuit, en l’absence d’éclairage public, la vue des phares dans le miroir peut suggérer que le véhicule arrive en face alors qu’il vient latéralement.

En milieu urbain, l’emploi des miroirs est autorisé, dans des cas très limités, quand aucune autre solution d’aménagement ne peut résoudre le problème de visibilité sur les voies.

Réponse ministérielle n° 694 à la question de Mme Marie-Jo Zimmermann au JO de l’Assemblée nationale du 28 août 2012.