La voiture sans permis en plein boom

La voiture sans permis en plein boom
Accessibles dès l’âge de 14 ans, les voitures sans permis séduisent les Français. - © anouchka

En 2016, les ventes d’automobiles à vitesse limitée ont augmenté de près de 10 %. Longtemps comparées à des « pots de yaourt », les voiturettes attirent de plus en plus des urbains et des jeunes.

Les voitures sans permis (VSP) sont de plus en plus visibles sur les routes de France. D’après une enquête menée par le site d’assurance pour voiture sans permis, Assurance-vsp.com*, les ventes ne cessent d’augmenter, attirant un public varié.

Qui conduit une voiturette ?

Les conducteurs de VSP sont avant tout des personnes qui n’ont pas le permis de conduire (81 %). 9 % l’ont passé et ont échoué et 10 % ont eu une suspension de permis. A 67 %, les conducteurs sont des hommes.

Si 58 % (hommes et femmes confondus) conduisent une voiturette parce qu’ils habitent à la campagne, la clientèle devient de plus en plus jeune et urbaine. 32 % des conducteurs ont plus de 50 ans, 29 % de 33 à 50 ans, 26 % de 26 à 32 ans et 13 % moins de 25 ans.

Lors de l’achat, 47 % des femmes se disent attirées par le design plus moderne qu’auparavant, contre 41 % des hommes. La sécurité est également un critère important (34 % pour les hommes et 28 % pour les femmes). Par contre, le prix est souvent jugé trop élevé. En moyenne, il faut compter 10 000 euros pour une VSP.

Les femmes apprécient la facilité pour se garer (31 %) mais sont 47 % à trouver la VSP trop bruyante. Les hommes apprécient la consommation peu élevée en carburant (29 %) mais regrettent son manque de puissance (29 %). Parmi les marques préférées : Aixam arrive en tête (41 %), suivi de Ligier (23 %) et Microcar (11 %).

Caractéristiques d’une VSP

Une VSP présente les caractéristiques suivantes :

  • vitesse maximale de 45 km/h ;
  • puissance de 4 kW (5,6 CV) ;
  • masse de 350 kg.

Cette voiture comporte deux places, vous ne pouvez donc transporter qu’un seul passager. Vous ne pouvez pas rouler avec un enfant âgé de moins de 10 ans sur le siège avant, sauf s’il est installé dans un siège auto adapté à son âge et à son poids.

La VSP se conduit facilement. Sans levier de vitesse, ni pédale d’embrayage, la conduite est automatique. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur le guidage du véhicule et mieux surveiller votre environnement. Il n’y a que deux pédales, un frein et un accélérateur.

Les conditions pour la conduire

Depuis novembre 2014, les VSP (quadricycles à moteur) peuvent être conduites dès l’âge de 14 ans, à condition d’être titulaire du permis AM. Si vous êtes nés avant le 1er janvier 1988, il n’est pas nécessaire.

Le permis AM, ancien Brevet de sécurité routière (BSR), est délivré à l’issue d’une formation pratique de 7 heures dispensée par une auto-école :

  • 2 heures de formation pratique hors circulation ;
  • 4 heures en circulation ;
  • 1 heure de sensibilisation aux risques sur la route.

Sur la route, votre vitesse est limitée à 45 km/h, vous ne pouvez donc pas emprunter les autoroutes et les voies rapides.

Dernier point important : comme tout véhicule à moteur, une voiturette doit obligatoirement être assurée, qu’elle roule ou non. En cas de défaut d’assurance ou de fraude à l’assurance, vous encourez une amende de 3 750 euros.

* L’enquête a été réalisée en mai 2017 à partir d’un échantillon de 861 personnes conduisant une voiture sans permis âgées de 14 ans et plus.